Phase II du programme des données ouvertes pour le développement (OD4D)

En cette ère de transformation galopante et de méfiance croissante à l’égard des institutions, les données ouvertes et les collectivités qui s’en servent redéfinissent les normes et la culture qui permettent le dialogue et la collaboration entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé. Les données ouvertes, soit des données librement accessibles, normalisées et facilement lisibles, peuvent contribuer à accroître la transparence et la responsabilité des gouvernements, à créer de débouchés et à soutenir des technologies telles que l’intelligence artificielle. Elles peuvent en outre améliorer les services aux citoyens et rehausser la participation et les données probantes permettant de relever les défis liés au développement.
Le programme OD4D est un réseau de centres et d’initiatives mondiales qui contribue à la diffusion de données pertinentes, étaye l’élaboration de politiques efficaces sur l’utilisation des données et favorise les innovations régionales fondées sur des données qui permettent un développement amélioré dans des secteurs tels que la santé, les villes, l’agriculture et l’éducation. À mesure qu’évoluent la collectivité et les travaux qu’elle accomplit, il se révèle des possibilités et des points d’entrée d’utilisation des données ouvertes permettant de promouvoir les résultats de développement, y compris les Objectifs de développement durable. De nouvelles possibilités de promouvoir l’égalité sexospécifique à l’aide des données ouvertes se présentent, dont, notamment, une cartographie de la manière dont les femmes et les filles utilisent les services gouvernementaux afin de concevoir des services mieux adaptés et une étude de la diffusion de meilleures données sur les féminicides pour mieux cibler les interventions visant à combattre la violence faite aux femmes.

Forte des succès de la première phase du programme des OD4D (2015-2017), cette nouvelle phase exploitera ce réseau mondial de premier plan pour répondre à des besoins sectoriels et pour aider les personnes les plus marginalisées en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes, en Amérique latine et dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. S’inspirant de la contribution d’Affaires mondiales Canada au programme, la seconde phase accordera la priorité à l’égalité sexospécifique en appui au rôle de premier plan du Canada dans le Partenariat pour un gouvernement ouvert et favorisera la reproduction d’activités dans les régions les moins développées.

Projet nᵒ

108868

État du projet

Actif

Durée

22 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Fernando Perini

Financement total

CAD$ 1,432,312

Pays

Nord du Sahara, Sud du Sahara, Asie centrale, Asie du sud, Extrême-Orient, Burkina Faso, Cambodge, Costa Rica, Ghana, Indonésie, Côte d'Ivoire, Jordanie, Kenya, Laos, Mexique, Moyen-Orient, Birmanie, Nord du Sahara, Philippines, Sénégal, Sud du Sahara, Amérique du Sud, Sud du Sahara, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, Vietnam, Antilles

Programme

Économies en réseaux, Données ouvertes pour le développement

Chargé(e) de projet

Michael Canares

Institution

The World Wide Web Foundation

Pays d' institution

United States

Site internet

http://www.webfoundation.org

Chargé(e) de projet

Nagla Rizk

Institution

The American University in Cairo

Pays d' institution

Egypt

Site internet

http://www.aucegypt.edu/

Chargé(e) de projet

Silvana Fumega

Institution

Datos, Acceso a la Información y Transparencia

Pays d' institution

Uruguay

Site internet

http://www.datauy.org

Chargé(e) de projet

Muchiri Nyaggah

Institution

Local Development Research Institute

Pays d' institution

Kenya

Site internet

http://www.developlocal.or

Chargé(e) de projet

Fabrizio Scrollini

Institution

Iniciativa Latinoamericana por los Datos Abiertos

Pays d' institution

Uruguay

Site internet

http://www.idatosabiertos.org