Petites voix, petites victoires : un moyen d’amplifier la voix de l’engagement civique des jeunes

Dans les pays en développement, de jeunes hommes et femmes sont aux prises avec un taux de chômage élevé exacerbé par un profond sentiment d’insatisfaction à l’égard de leur qualité de vie dans un contexte de piètre gouvernance et encadrement institutionnel, d’instabilité politique accrue et d’autoritarisme étatique croissant — des facteurs qui fragilisent les sociétés et qui contribuent à la radicalisation.

Les stratégies actuelles pour contrer ces phénomènes continuent à émaner de l’État, et peu de représentants de la société civile y participent. Les populations qui souffrent le plus de cette violence, de cette insécurité et de ce manque d’engagement civique, comme les jeunes hommes et femmes, continuent d’être grandement exclues des décisions liées à la politique et à la gouvernance. Toutefois, les jeunes sont actifs dans une variété de mouvements associés à de nouveaux problèmes sociaux, économiques, culturels et politiques.

Afin de comprendre ces processus, un appel à propositions fermé a été lancé en juin 2017 afin de produire des connaissances sur la façon de promouvoir l’engagement civique des jeunes grâce à l’innovation sociale aux fins de changement social positif.

Petites voix, petites victoires, un projet de Yugantar, en Inde, en collaboration avec Youth Circle, un organisme communautaire à Hyderabad, propose de travailler avec des jeunes à risque de criminalisation dans l’objectif de réaliser leur rétablissement social grâce à l’engagement civique afin d’éviter que leur statut ne se dégrade davantage. La très grande majorité de ces jeunes font partie de la minorité religieuse musulmane. Souvent, une simple suspicion ou appréhension que la personne puisse commettre un crime est suffisant pour justifier une entrée dans ce qui est connu sous le nom de grille d’évolution. Les méthodes policières d’aujourd’hui utilisent ces pratiques coloniales, et des milliers de jeunes hommes sont ainsi sous surveillance policière.

Yugantar et Youth Circle collaboreront afin de créer une pratique critique à l’aide d’interventions participatives visant à retirer le nom de ces jeunes hommes de la liste des suspects et à réduire le risque de criminalisation. Le projet permettra de consigner les leçons retenues de cette intervention puis de diffuser cette stratégie à grande échelle afin de promouvoir son utilisation au-delà de la ville d’Hyderabad.

Projet nᵒ

108780

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Navsharan Singh

Financement total

CAD$ 196,600

Pays

Inde

Programme

Gouvernance et justice

Chargé(e) de projet

M. Sashi Kumar

Institution

Yugantar

Pays d' institution

India