​Passage à grande échelle de la production d’aliments enrichis et thérapeutiques au Vietnam

Solutions locales améliorant les revenus et les régimes alimentaires

Malgré une croissance socio-économique remarquable au cours des deux dernières décennies, le Vietnam est toujours aux prises avec l’insécurité alimentaire et la malnutrition chronique chez les femmes et les enfants, plus particulièrement dans les régions rurales. Les deux principales causes sont la pauvreté et l’accès insuffisant aux aliments sains, et le National Institute of Nutrition (NIN) du Vietnam, sous l’égide du ministère de la Santé, a pour priorité de s’y attaquer.

Le NIN a réussi à mettre au point et à tester sur le terrain des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi produits à partir de cultures locales. Ces aliments riches en oligo-éléments et en énergie prêts-à-manger sont utilisés par les programmes d’alimentation destinés aux enfants sérieusement dénutris. Il a également mis au point des aliments complémentaires enrichis pour bébés (farines et céréales instantanées) dont on peut se servir de façon quotidienne pour les enfants âgés de 6 à 24 mois.

Ces récents efforts s’appuient sur la réussite de NINFoods, une filiale de NIN, en ce qui a trait à la mise au point et à la distribution de savoureux aliments enrichis, y compris une barre énergétique utilisée pour traiter les cas de malnutrition aiguë chez les enfants et les adultes, comme ceux qui vivent avec le VIH.

Établissement d’une chaîne d’approvisionnement fiable

NINFoods travaille en collaboration avec des chercheurs canadiens en vue d’arriver à des solutions durables pour les régions rurales du Vietnam. Celles-ci comprennent l’approvisionnement direct grâce aux petites exploitantes agricoles, la production décentralisée d’aliments enrichis dans des installations de traitement locales et l’établissement d’une chaîne d’approvisionnement fiable pour les produits achetés par des centaines de centres de consultation en nutrition.

Un autre partenaire, soit Vietnam Women’s Union, contribuera à l’élaboration et à la présentation d’ateliers de formation portant sur les pratiques agroécologiques, la manutention efficace après la récolte, la sécurité alimentaire et les pratiques d’alimentation, ainsi que la formation d’associations de producteurs. Les trois premières installations de traitement, principalement dotées de femmes, seront établies dans trois provinces du nord du Vietnam où les taux de malnutrition sont élevés.

Les résultats attendus

  • Amélioration des moyens de subsistance, de la santé, de la nutrition et de la sécurité alimentaire pour des milliers de Vietnamiens habitant dans des régions rurales
  • Réduction de la dépendance à l’égard de l’importation d’aliments enrichis
  • Diminution des pertes après la récolte, prolongation de la durée de conservation et réduction des tarifs locaux propres aux aliments nutritifs pour les jeunes enfants en raison de la production décentralisée et de la distribution
  • Stabilité du marché commercial pour les récoltes locales
  • Nouveaux emplois, surtout pour les femmes, aux installations de transformation d’aliments à l’échelle locale
  • Modèle fondé sur des données probantes pour éclairer les politiques en matière de sécurité alimentaire (p. ex. stratégie nutritionnelle nationale)

Projet nᵒ

108124

État du projet

Actif

Date de début

Sunday, November 1, 2015

Date butoir

Thursday, March 1, 2018

Durée

28 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Wesley Annie

Financement total

CAD$ 1,437,900

Cecilia Rocha

Institution

Ryerson University

Site internet

http://www.ryerson.ca