Passage de l'autocratie à la démocratie dans le monde arabe

En dépit des progrès remarquables observés sur le plan du développement économique au sein du monde arabe, la gouvernance se caractérise encore aujourd'hui par un déficit démocratique et la persistance de régimes autoritaires. Dans le cadre de la première phase du projet, Démocratie et développement dans le monde arabe (no 103807), on a étudié en profondeur les facteurs susceptibles d'expliquer la persistance du déficit démocratique dans le monde arabe. La principale constatation était la suivante : bien que la " modernité " demeure un facteur déterminant de la démocratie à long terme, elle ne permet pas d'expliquer le déficit démocratique dans le monde arabe comparativement à d'autres régions. Il semble que ce déficit soit plutôt attribuable aux conflits et au pétrole - et à l'interaction entre ces deux éléments - de même qu'à des facteurs propres à chaque pays, comme l'histoire, la peur des groupes intégristes et la cooptation de l'élite et de certains intellectuels par l'État. Cette subvention permettra aux chercheurs de se pencher sur la question fondamentale de savoir comment favoriser la transition à la démocratie, au moyen d'une approche comparant plusieurs pays. Les résultats de recherche seront abordés avec les décideurs, les organismes de la société civile et d'autres parties intéressées et orienteront le débat sur la façon d'améliorer les processus démocratiques dans le monde arabe.

Projet nᵒ

106215

État du projet

Terminé

Date de début

Wednesday, September 1, 2010

Date butoir

Wednesday, July 1, 2015

Durée

42 mois

Agent(e) responsable du CRDI

El-Rifai, Roula

Financement total

CAD$ 288,500

Pays

Asie, Moyen-Orient

Chargé(e) de projet

Ibrahim el-Badawi

Chargé(e) de projet

Samir Makdisi

Chargé(e) de projet

Ibrahim el-Badawi

Chargé(e) de projet

Samir Makdisi

Institution

American University of Beirut

Pays d' institution

Liban

Site internet

http://www.aub.edu.lb