Occasions et difficultés associées aux activités commerciales dans les zones économiques spéciales en Birmanie

Pour attirer l'investissement étranger direct (IED), de nombreux pays d'Asie ont créé des zones économiques spéciales (ZES) dans le cadre de leur stratégie de développement. À mesure qu'elle ouvre ses frontières, la Birmanie songe recourir à des ZES et à faire affaire avec des sociétés thaïlandaises, japonaises et chinoises.

Ce projet de recherche permettra de mieux comprendre les ZES, dans le but d'améliorer le dialogue multipartite axé sur le développement inclusif. L'Université Royal Roads dirigera le projet, qui consiste à réaliser une étude sociojuridique des nouvelles ZES afin de mieux cerner leurs éventuels avantages et inconvénients du point de vue des principaux intervenants, y compris les collectivités où l'on entend créer une ZES et les groupes démographiques ciblés. Les constatations viendront alimenter les discussions en cours sur les politiques susceptibles de favoriser le développement durable et de répartir de façon inclusive les revenus tirés de l'IED.

Les chercheurs utiliseront des méthodes de recherche qualitative pour recueillir des données primaires au moyen d'interviews en profondeur et de groupes de discussion réunissant des intervenants. En outre, ils
- recueilleront des données secondaires grâce à une recension des écrits disponibles;
- intégreront des reportages photo aux observations sur le terrain;
- examineront les résultats à la lumière des Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme de l'ONU, de la théorie du droit, de la théorie du développement et des codes de conduite en matière de responsabilité sociale de l'entreprise

Plus précisément, la recherche vise à
- déterminer les principaux avantages des ZES proposées ainsi que les obstacles susceptibles de nuire à leur mise en place et à leur viabilité;
- recommander des stratégies et des interventions pour surmonter ces obstacles et optimiser les débouchés;
- favoriser un dialogue multipartite et l'établissement de relations entre les représentants des partenariats public-privé (PPP) et les principaux intervenants, y compris la société civile et les collectivités touchées;
- susciter des recherches plus poussées, des débats et un dialogue pour susciter la modification des politiques et des pratiques relatives aux droits de la personne.

Projet nᵒ

107424

État du projet

Terminé

Date de début

Wednesday, April 10, 2013

Date butoir

Friday, October 10, 2014

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Weston, Ann

Financement total

CAD$ 60,200

Pays

Birmanie

Chargé(e) de projet

Connie Carter

Institution

Royal Roads University Society

Site internet

http://www.royalroads.ca