Obstacles commerciaux à la lutte antitabac en Asie du Sud-Est

Malgré les progrès réalisés dans la mise en place de politiques de lutte antitabac, la libéralisation du commerce a entraîné une hausse importante de la consommation de tabac chez les femmes et les enfants de certains pays d'Asie. Elle a également eu pour effet d'alléger les restrictions imposées en matière de publicité. Le présent projet de recherche évaluera les obstacles à l'élaboration et à la mise en place de politiques de lutte antitabac qui découlent des accords de libre-échange et d'investissement en vigueur dans les pays d'Asie du Sud-Est. Il évaluera également les possibilités de réforme.

L'industrie du tabac se sert de plus en plus des accords de commerce et d'investissement pour contrer les mesures les plus avancées de lutte antitabac en Asie du Sud-Est, y compris celles adoptées en vertu de la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT).

Le projet a pour objectif d'analyser les obstacles à l'élaboration et à la mise en place de politiques de lutte antitabac et d'évaluer les possibilités de réforme. Plus précisément, les chercheurs

  • relèveront les obstacles aux politiques de lutte antitabac qui découlent d'accords internationaux de commerce et d'investissement en vigueur ou imminents;
  • cerneront et analyseront des solutions qui pourraient assurer l'harmonie et la cohérence des politiques;
  • consulteront les parties intéressées par les négociations commerciales et les politiques de lutte antitabac afin d'évaluer les éventuels obstacles à une réforme;
  • analyseront la dynamique dans deux pays susceptibles de prendre des mesures pour favoriser la cohérence des politiques.

Les chercheurs passeront en revue les lois internationales et locales en matière de commerce et d'investissement. Ils évalueront les obstacles commerciaux à l'application des politiques de lutte antitabac sous un angle juridique. Ils discuteront également avec des utilisateurs potentiels de la recherche au moyen d'une consultation régionale visant des pays membres de l'ANASE (Brunei, Malaisie, Singapour, Thaïlande, Philippines et Vietnam), et en particulier les ministères du Commerce et de la Santé ainsi que les militants pour la santé publique.

Dans deux pays choisis, des chercheurs du pays même analyseront la faisabilité des différentes solutions possibles en fonction de la situation et des lois locales. Ils dirigeront des groupes de discussion afin de faire ressortir des sujets et des tendances qui permettront de mieux comprendre les dynamiques politiques qui jouent un rôle dans la réforme des politiques.

Projet nᵒ

107517

État du projet

Fermé

Date de début

Tuesday, janvier 21, 2014

Date butoir

Wednesday, septembre 30, 2015

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Beeche, Arlyne

Financement total

CAD$ 442,500

Pays

Asie centrale, Extrême-Orient, Asie du sud, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Singapour

Chargé(e) de projet

Bungon Ritthiphakdee

Institution

Smoke Free Southeast Asia Foundation

Pays d' institution

Thailande

Site internet

http://www.seatca.org