Municipalités libanaises et réfugiés syriens : Renforcer la capacité et promouvoir l’action

La guerre en Syrie, qui dure depuis six ans, a causé d’importants déplacements de populations vers les pays avoisinants, y compris le Liban, où se trouvaient, en janvier 2015, 1,2 million de Syriens inscrits auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. La crise des réfugiés au Liban a fait le plus de tort aux réfugiés syriens eux-mêmes, dont la majorité s’est établie dans les régions les plus pauvres du pays. Mais elle a aussi perturbé les municipalités d’accueil libanaises, qui souffrent du manque de capacité et qui ont dû néanmoins assumer une large part de la crise. La réaction du gouvernement libanais à l’arrivée des réfugiés syriens a été lente et partielle et fortement axée sur la sécurité.

Ce projet vise à promouvoir des stratégies et des politiques municipales et nationales qui sont plus inclusives et qui améliorent les moyens de subsistance des réfugiés syriens et des communautés d’accueil. À cet effet, le projet propose d’étudier huit municipalités libanaises afin de comprendre et d’évaluer la manière dont les réfugiés et les communautés d’accueil gèrent les moyens de subsistance et l’accès aux services, en dépit de nombreuses contraintes institutionnelles, sociales et économiques. Les objectifs clés sont d’améliorer les capacités des gouvernements locaux à surmonter les difficultés, à assurer la coordination avec les principales parties prenantes et à collaborer étroitement avec les communautés de réfugiés syriens afin de les rendre autonomes et à les investir dans le processus de croissance des communautés où ils vivent.

Le projet de recherche quantitative sur le terrain sera réalisé dans huit municipalités, dont quatre seront étudiées en profondeur au moyen d’une recherche qualitative. Les quatre principaux extrants comprennent notamment des rapports de politique sur les interventions locales, des documents de politique soulignant les pratiques exemplaires sur des enjeux touchant le gouvernement central, les bailleurs de fonds et les municipalités, et de brefs articles publiés dans les médias afin de diffuser les connaissances et un ouvrage qui documente la production de connaissances et les constatations.

Projet nᵒ

108420

État du projet

Actif

Durée

30 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Roula El-Rifai

Financement total

CAD$ 750,000

Pays

Liban

Chargé(e) de projet

Sami Atallah

Institution

Lebanese Center for Policy Studies L.C.P.S.

Pays d' institution

Lebanon

Site internet

http://www.lcps-lebanon.org