Modèles d'affaires ouverts : nouveaux mécanismes de revenus pour stimuler la créativité et favoriser l'inclusion

La tension entre les changements numériques qui se produisent dans les industries de la création et la nécessité de favoriser le démarrage d'entreprises et l'inclusion économique dans les pays en développement pose des défis particuliers en ce qui a trait aux droits de propriété intellectuelle et aux mesures incitatives. Qui détient les droits de propriété intellectuelle d'une oeuvre d'art, qu'il s'agisse d'un morceau de musique, d'une vidéo ou d'un film ? Comment les artistes peuvent-ils préserver leur droit d'être rémunérés pour leur travail ? Ces questions, et beaucoup d'autres, concernent tous les pays. En attendant, en dépit du fait qu'ils possèdent des cultures diverses et dynamiques, de nombreux pays en développement souffrent du sous-développement chronique de leurs industries de la création. Ce projet de recherche vise à examiner les principaux modèles d'affaires qui émergent dans une société réseautée, les répercussions qu'ont ces modèles sur les droits des consommateurs et des créateurs et le rôle qu'ils peuvent jouer pour favoriser une plus grande inclusion et la diversité culturelle. Le projet se penchera également sur la façon dont " l'économie du clic " (en particulier les modèles de publicités en ligne qui utilisent le micropaiement) et " l'économie du partage " (distribution de contenu numérique entre pairs) transforment les pays en développement. Quatre partenaires participent au projet : le Centro de Tecnologia e Sociedade de la Fundação Getulio Vargas (CTS-FGV), au Brésil; la Fundación Karisma, en Colombie; l'University of the West Indies, en Jamaïque (le campus de Mona); l'American University, à Washington. En conjuguant leurs efforts, les équipes espèrent pouvoir quantifier les effets que " l'économie du clic " et " l'économie du partage " présentes dans la sphère numérique ont sur les artistes et sur les entreprises numériques. La recherche devrait permettre de répondre à une question fondamentale : quel est le meilleur moyen de favoriser l'accès aux biens culturels tout en stimulant la créativité des artistes, des entreprises et des économies des pays en développement ?

Projet nᵒ

106624

État du projet

Terminé

Date de début

Sunday, January 15, 2012

Date butoir

Tuesday, July 15, 2014

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Perini, Fernando

Financement total

CAD$ 830,530

Pays

Brésil, Colombie, Global, Jamaïque, Amérique latine

Chargé(e) de projet

Sean Flynn

Institution

American University

Site internet

http://www.american.edu

Institution

Centre de recherches pour le développement international

Site internet

http://www.idrc.ca

Coresponsable de projet

Luiz Fernando Marrey Moncau

Coresponsable de projet

Pedro Augusto Pereira

Institution

Fundação Getúlio Vargas

Site internet

http://www.fgv.br

Chargé(e) de projet

Carolina Botero

Institution

Fundación Karisma

Site internet

http://www.karisma.org.co

Chargé(e) de projet

William New

Institution

IP Watch Association

Site internet

http://www.ip-watch.org

Chargé(e) de projet

Hopeton Dunn

Institution

University of the West Indies

Site internet

http://www.mona.uwi.edu