Mise à l’échelle des écoles Coder-Maker pour les réfugiés syriens et les communautés d’accueil

La crise mondiale des réfugiés est stupéfiante; on estime actuellement qu’il y a 22,5 millions de personnes déplacées, 2,8 millions de demandeurs d’asile et 40,3 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (HCNUR, 2018). Ce défi est particulièrement grave au Liban, un pays de 6 millions d’habitants qui accueille 1,5 million de réfugiés, dont la moitié sont des enfants d’âge scolaire. La situation exerce une pression énorme sur la société libanaise, en particulier sur la fourniture de services tels que l’éducation.

Le système d’éducation s’est efforcé d’offrir une éducation de qualité aux élèves et souffre encore de faibles résultats scolaires, de la violence et de taux élevés d’abandon scolaire. Ce projet vise à trouver des solutions à certains de ces défis en améliorant la qualité, l’inclusivité et l’équité de l’apprentissage pour les réfugiés et les communautés d’accueil au Liban grâce à l’expansion de Coder-Maker dans les écoles. Coder-Maker est un programme d’apprentissage en sciences, technologie, ingénierie, arts et mathématiques (STIAM) conçu selon une approche pédagogique axée sur les problèmes.

Une évaluation indépendante a montré que Coder-Maker a permis d’améliorer les compétences des enseignants et les résultats d’apprentissage des élèves, répondant ainsi à plusieurs défis en matière d’éducation dans les situations de post-crise et de réfugiés. Ce projet portera sur le problème de la mauvaise qualité de l’enseignement dans les situations post-conflit pour les jeunes défavorisés, réfugiés, marginalisés et à risque âgés de 12 à 18 ans, en particulier les filles. La recherche mettra l’accent sur les solutions permettant de mettre à l’échelle le modèle d’apprentissage professionnel Coder-Maker qui a été mis à l’essai avec succès lors d’une phase antérieure de la recherche. Cette phase est axée sur le renforcement de la prestation de Coder-Maker par le perfectionnement professionnel transformatif en cours d’emploi des enseignants.

Le projet est mis en œuvre par l’International Education Association, une organisation mondiale qui joue un rôle de premier plan dans la préparation des élèves de la maternelle à la 12e année avec une éducation qui les aide à devenir des citoyens productifs qui peuvent mener les économies et sociétés futures dans un monde meilleur et plus équitable. Le projet collaborera également avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Liban, en partenariat avec la Fondation Mouna Bustros, avec un financement parallèle de la Fondation Ford.

Projet nᵒ

109108

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Matthew Smith

Financement total

CAD$ 300,300

Pays

Liban

Programme

Économies en réseaux

Chargé(e) de projet

Eliane Metni

Institution

International Education Association

Institution Country

Lebanon

Institution Website

http://www.iea.org.lb