Mise au point d’un vaccin ARN synthétique à protection croisée contre la fièvre aphteuse

La fièvre aphteuse est la maladie virale la plus contagieuse des animaux bionglés, et pose un risque économique important pour le secteur agricole dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI). La fièvre aphteuse est endémique dans de nombreuses régions d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient. Bien qu’elle n’entraîne qu’une faible mortalité, les répercussions de la fièvre aphteuse sont importantes en raison du grand nombre d’animaux touchés par celle-ci et du fait que les pays aux prises avec une endémie de fièvre aphteuse n’ont pas le droit d’exporter leurs produits d’origine animale. On évalue à plus de 8,8 millions d’USD les pertes liées à la fièvre aphteuse dans les PFR-PRI.

La méthode la plus rentable pour prévenir et contrôler la fièvre aphteuse est la vaccination. Les vaccins actuels contre la fièvre aphteuse consistent en des virus tués, ce qui présente de nombreux obstacles. Parmi ces obstacles, on retrouve une mauvaise stabilité; une faible capacité à conférer une immunité; une protection incomplète; une variabilité antigénique élevée (capacité à éviter une réponse immunitaire de l’hôte) rendant difficile l’association des profils antigéniques des vaccins et des virus de souche sauvage.

Pour surmonter ces défis, ce projet s’appuiera sur une approche novatrice utilisant des nanoparticules pour produire un vaccin ARN synthétique thermostable qui aura la capacité de protéger le bétail contre plusieurs souches de virus de la fièvre aphteuse. La plateforme repose sur des réactions enzymatiques de synthèse et chimiques qui sont faciles à reproduire à grande échelle pour une production finale et qui éliminent le recours aux virus infectieux ou aux produits intermédiaires par culture cellulaire. La technologie est capable de produire des ARNm autoréplicables en nanoparticules dans les cellules hôtes par injection intramusculaire. Par ailleurs, l’antigène de la capside VPI du virus antigénique de la fièvre aphteuse s’exprimera avec les signaux précurseurs qui accompagnent généralement l’infection virale, conférant à ce vaccin puissance et efficacité.

Ce projet est financé grâce au Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail (FIVB), un partenariat entre la Fondation Bill et Melinda Gates, Affaires mondiales Canada et le CRDI. Cet investissement conjoint de 57 millions CAD sur cinq ans permet de financer le développement, la production et la commercialisation de vaccins innovants contre les maladies du bétail prioritaires en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.

Projet nᵒ

108705

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Musa Mulongo

Financement total

CAD$ 1,670,700

Chargé(e) de projet

Omar Khan

Institution

Tiba Biotech, LLC

Pays d' institution

United States

Site internet

https://www.idrc.ca/fr/www.tiba.bio

Chargé(e) de projet

William Golde

Institution

Moredun Research Institute

Pays d' institution

United Kingdom

Site internet

http://www.moredun.org

Chargé(e) de projet

Francois Maree

Institution

Agricultural Research Council

Pays d' institution

South Africa

Site internet

http://www.arc.agric.za