Migration, envois d'argent et dépendance à l'égard des forêts en Éthiopie

Ce projet fournira des éléments probants qui permettent de mieux comprendre les liens qui existent entre la migration, la sexospécificité et la dépendance à l'égard des forêts dans les régions rurales de l'Éthiopie.

Nécessité de la migration des travailleurs, des ressources de la forêt
Même si la majorité des ménages en milieu rural comptent sur l'agriculture pour leur subsistance, de nombreux ménages pauvres dans les pays en développement ont recours à la migration des travailleurs et aux ressources de la forêt pour améliorer leur bien-être. Les recherches actuelles offrent des hypothèses simplistes à savoir que la migration entraîne invariablement la déforestation dans les tropiques, et que la régénération des forêts est toujours une conséquence du départ des populations rurales.

Ces hypothèses sont remises en question et les chercheurs tentent plus particulièrement d'analyser et de documenter les facteurs complexes qui influencent la migration. Avec pour résultat qu'il n'est pas toujours clair si la migration des travailleurs contribue à l'extraction des produits de la forêt par les ménages d'où sont partis les travailleurs migrants, ou si elle agit comme un moyen de substitution. De plus, il n'est pas possible d'établir si et en quoi la migration des travailleurs influence les relations entre hommes et femmes à l'intérieur des ménages, la sécurité alimentaire, et la dépendance à l'égard des forêts dans les lieux d'origine.

Aperçus des effets sur les ménages
L'Ethiopian Economic Association/Ethiopian Economic Policy Research Institute (EEA-EEPRI) collaborera avec le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR) sur ce projet. Ils examineront les effets de la migration et des envois d'argent sur la dépendance des ménages sur la forêt, la sécurité alimentaire et la division sexospécifique des tâches dans les ménages.

Les chercheurs tenteront de déterminer dans quelle mesure ces effets varient selon les divers types de migration (par exemple, migration dans le pays par rapport à migration à l'étranger, et migration rurale par rapport à migration urbaine) et selon les groupes socioéconomiques et endroits.

Une meilleure compréhension de ces questions est d'une importance capitale en Éthiopie pour diverses raisons. Le gouvernement a formulé et mis en oeuvre des politiques particulières sur la différence entre les hommes et les femmes, la foresterie et la sécurité alimentaire. Cependant, la manière dont la migration à l'extérieur des régions rurales influence la réalisation de l'équité entre les sexes, la conservation de la forêt, et la sécurité alimentaire en milieu rural n'est pas bien comprise.

Cette recherche tentera de proposer des solutions aux décideurs et aux partenaires en matière de développement.

Direction du projet
Ce projet est rendu possible dans le cadre de l'initiative Think Tank (ITT). L'ITT est un programme financé par plusieurs bailleurs de fonds qui vise à renforcer les capacités des institutions indépendantes vouées à la recherche sur les politiques, ou think tanks, dans les pays en développement. L'objectif est d'améliorer la capacité des think tanks à effectuer des recherches rigoureuses, susceptibles d'éclairer et d'influencer les politiques.

Projet nᵒ

108088

État du projet

Actif

Date de début

Sunday, November 1, 2015

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Okidi, John

Financement total

CAD$ 208,000

Pays

Éthiopie

Coresponsable de projet

Degnet Abebaw

Coresponsable de projet

Assefa Admassie

Institution

Ethiopian Economics Association

Site internet

http://www.eeaecon.org