Mesurer l’impact des innovations en matière d’égalité des sexes sur le projet concernant les moyens de subsistance agricoles des jeunes

L’agriculture soutient 90 % de la population de l’Ouganda et demeurera vraisemblablement la source d’emplois la plus importante pour les jeunes dans un avenir rapproché. Youth in Action, une initiative continue et fructueuse menée à grande échelle qui concerne les moyens de subsistance et l’agriculture chez les jeunes en Ouganda, a mis en lumière le fait que les attitudes et les normes discriminatoires affectent négativement la capacité des jeunes femmes à tirer pleinement parti du programme, tout en nuisant à la durabilité des effets positifs du programme.

Youth in Action cible les adolescents qui ont quitté l’école depuis au moins cinq mois et qui possèdent de faibles compétences en littératie et en numératie, y compris les jeunes qui sont mariés ou qui sont parents. Ce projet vise à élaborer, à mettre en œuvre et à évaluer une intervention transformatrice en matière de sexospécificité pour le programme afin d’améliorer les moyens de subsistance pour les jeunes et de produire des résultats plus solides en matière de sécurité alimentaire pour leur communauté et leur ménage. Il s’appuiera sur le modèle du programme Youth in Action afin d’accroître la sensibilisation à l’égard de la division du travail entre les sexes; d’améliorer la communication au sein des ménages; et d’améliorer l’équité de la prise de décisions au sujet de l’allocation des ressources et des choix en matière de reproduction. Le projet fera aussi la promotion des jeunes en tant qu’agents économiques, participants et chefs de file dans le domaine de la production agricole (surtout les jeunes femmes), afin d’améliorer les attitudes des institutions et des membres des communautés à l’égard des jeunes.

Le projet testera les résultats de ce modèle transformateur en matière de sexospécificité par rapport au programme Youth in Action traditionnel. Le projet atteindra éventuellement 2 000 jeunes en trois sous-comtés de l’Ouganda et d’autres membres féminins et masculins de la communauté, y compris des tuteurs et des époux, des acteurs du secteur privé, des dirigeants de la communauté et des chefs religieux à l’échelle locale, ainsi que des membres du gouvernement. Grâce à une stratégie de mise à l’échelle menée avec les gouvernements locaux et d’autres intervenants, on prévoit que l’approche sera utilisée dans d’autres régions de l’Ouganda.

Projet nᵒ

108900

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Annie Wesley

Financement total

CAD$ 683,400

Pays

Ouganda

Programme

Agriculture et sécurité alimentaire

Chargé(e) de projet

Cleopatra Mugyenyi

Institution

International Center for Research on Women

Institution Country

United States

Institution Website

http://www.icrw.org