Mécanismes moléculaires et structuraux de l’amélioration neuro-cognitive induits par les astrocytes

Les souvenirs qui sont gravés dans notre mémoire façonnent qui nous sommes et notre façon de voir le monde. L’incapacité qu’ont les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, une affection neurodégénérative, à accumuler des souvenirs profonds et à se les remémorer nuit à la qualité de vie et pèse lourd sur les systèmes de santé et la société. Malheureusement, les traitements médicaux susceptibles de prévenir, de ralentir ou de corriger les déficiences de la mémoire sont inexistants. Pour développer de nouvelles stratégies axées sur les maladies affectant la mémoire, il est impératif de mieux comprendre comment le cerveau garde et encode les souvenirs et de mettre davantage en valeur des mécanismes novateurs à des fins thérapeutiques.

Des études récentes ont révélé les capacités uniques des astrocytes, cellules cérébrales en forme d’étoiles, de communiquer avec les neurones qui les entourent, lesquels jouent un rôle important dans l’amélioration de la formation des souvenirs. Ces constatations jettent un nouvel éclairage sur la régulation des activités neuronales dans le cerveau et elles ont des conséquences importantes sur l’évolution des traitements d’augmentation cognitive qu’il est possible de mettre en oeuvre pour certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer.

Ce projet reposera sur des techniques de pointe capables d’étudier les effets de l’activation astrocytique sur les propriétés structurelles, moléculaires et physiologiques des astrocytes et des circuits et neurones voisins. Il s’appuiera sur ces connaissances pour atténuer ou soigner les pathologies cellulaires et les troubles fonctionnels et cognitifs chez les modèles de souris atteints de la maladie d’Alzheimer. Ces résultats permettront de mieux comprendre les mécanismes par lesquels les astrocytes régulent directement la formation des souvenirs et de découvrir de nouveaux modes d’action thérapeutiques pour les maladies du cerveau, telles que la maladie d’Alzheimer. En outre, le projet permettra d’offrir un solide environnement de recherche, ainsi que des occasions d’échange et de renforcement des capacités aux étudiants diplômés, aux cliniciens et aux chercheurs.

Il est dirigé au Canada par l’Université McGill, en collaboration avec l’Université hébraïque de Jérusalem en Israël, l’université du Zhejiang en Chine et l’Universidad de Chile.

Ce projet a été retenu aux fins de financement au cours du quatrième concours de recherche du Programme conjoint canado-israélien de recherche en santé. Il s’agit d’un partenariat entre le CRDI, les Instituts de recherche en santé du Canada, l’Azrieli Foundation et l’Israel Science Foundation.

Projet nᵒ

108874

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Fabiano Santos

Financement total

CAD$ 669,200

Programme

Programme de recherche en santé Canada-Israël

Chargé(e) de projet

Keith Murai

Institution

The Research Institute of the McGill University Health Centre/L' Institut de recherche du centre universitaire de santé McGill

Institution Country

Canada

Institution Website

http://www.muhc.ca/research