Lutter contre la pollution dans les zones côtières

La recherche 

De concert avec des organismes gouvernementaux du Brésil et du Canada, l’équipe de recherche élabore des stratégies de gestion différentes afin de guider la réglementation industrielle et le développement dans les zones côtières. Les recherches ont lieu dans la lagoa dos Patos (à Rio Grande, dans le sud du Brésil) et dans l’estuaire de l’Amazone (à Belém, dans le nord du Brésil). Ces deux plans d’eau ont été choisis en raison des pressions qu’y exerce l’activité humaine. Et puisqu’il s’agit respectivement d’un milieu subtropical (et d’eau douce) et d’un milieu tropical (et d’eau salée), l’équipe pourra tirer parti de leurs caractéristiques propres pour mettre au point des démarches de gestion distinctes pouvant être appliquées à des milieux semblables ailleurs dans les Amériques. 

Le projet a pour objectif général d’améliorer la santé humaine et le bien-être des populations grâce à une gestion améliorée des écosystèmes et à la protection de la biodiversité locale. Les objectifs spécifiques sont les suivants.

  • Modéliser les effets des métaux sur les espèces aquatiques afin d’éclairer les processus de réglementation.
  • Suivre de près la qualité de l’eau et mesurer la présence de contaminants organiques et inorganiques au moyen de biomarqueurs.
  • Offrir à un personnel hautement qualifié une formation en écotoxicologie et en réglementation antipollution.
  • Collaborer avec les gouvernements, les organismes de recherche industrielle et les parties prenantes des collectivités à la remise en état, à la préservation et à l’amélioration des zones côtières.

Les résultats attendus 

Le projet vise à

  • produire des modèles qui serviront à prédire la présence de métaux dans les zones à l’étude et leurs effets biologiques;
  • évaluer la réglementation ayant trait au rejet de métaux dans les zones côtières en vigueur au Brésil et, au besoin, proposer de nouvelles limites maximales pour assurer la protection de la biodiversité et la qualité de l’eau;
  • anticiper les changements qui se produiront au sein des populations et des collectivités en analysant certains biomarqueurs chez des espèces importantes de manière à éclairer la prise de mesures préventives;
  • élaborer des stratégies de gestion alternatives qui viendront guider la réglementation industrielle, les établissements humains et les politiques urbaines dans les zones à l’étude;
  • offrir à de jeunes chercheurs une formation en écotoxicologie et en réglementation antipollution.

Chercheurs principaux 

Adalto Bianchini

Chaire de recherche du CRDI en salubrité et en gestion de l’environnement Universidade Federal do Rio Grande, Brésil

Professeur à l’Institut des sciences biologiques de l’Universidade Federal do Rio Grande, au Brésil, Adalto Bianchini est également chercheur principal au Conseil national de développement scientifique et technologique du ministère de la Science et de la Technologie du Brésil. Il est spécialiste en matière de salubrité et de gestion de l’environnement, et plus particulièrement en matière de toxicologie aquatique. Ses recherches sur la  modélisation biotique des ligands aux fins de la régulation des métaux ont contribué à l’adoption de la technique par l’Environmental  Protection Agency des États-Unis. Environnement Canada et certains organismes de réglementation de l’Union européenne l’adoptent maintenant à leur tour.

Nommé chercheur émérite en sciences biologiques par la fondation de recherche de l’État de Rio Grande do Sul, M. Bianchini a reçu de nombreux prix. Ancien président et membre de la Société brésilienne d’écotoxicologie, il est membre de plusieurs autres sociétés scientifiques, dont la Société brésilienne de physiologie et la Society of Environmental Toxicology and Chemistry. Auteur de plus d’une centaine  d’articles parus dans des revues à comité de lecture, M. Bianchini siège aux comités de rédaction  d’Ecotoxicology and Environmental Safety et duJournal of the Brazilian Society of Ecotoxicology.

Christopher Wood

Chaire de recherche du Canada sur l’environnement et la santé Université McMaster, Canada

Professeur éminent au département de biologie de l’Université McMaster, Christopher Wood est l’un des  plus grands experts au monde en physiologie des poissons. Au cours des 25 dernières années, il a réalisé  des études sur le terrain dans plusieurs pays, dont la Chine et le Brésil. Ses recherches en cours portent sur la physiologie animale comparée, la toxicologie aquatique et les réglementations environnementales. M. Wood est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement et la santé depuis 2001. Il a reçu des prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations de la Société canadienne de zoologie, en 1999, et de l’American Fisheries Society, en 2002. Il a été élu à la Société royale du Canada en 2003 et nommé professeur éminent à l’Université McMaster en 2005. Il s’est par ailleurs vu attribuer par la Société royale du Canada, en 2007, la médaille Miroslaw Romanowski en sciences de l’environnement. Il publie régulièrement des articles dans des revues scientifiques, et son nom figure sur la liste des chercheurs les plus cités, préparée par l’Institute for Scientific Information.

M. Wood est titulaire d’un baccalauréat ès sciences et d’une maîtrise ès sciences de l’Université de la  Colombie-Britannique et d’un doctorat en pharmacologie cardiovasculaire chez le poisson de l’Université d’East Anglia.

Projet nᵒ

104519

État du projet

Actif

Date de début

Sunday, November 1, 2009

Date butoir

Saturday, November 1, 2014

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

David O'Brien

Financement total

CAD$ 1,000,000

Pays

Brésil

Chargé(e) de projet

Adalto Bianchini

Institution

Fundação de Apoio à Universidade do Rio Grande

Pays d' institution

Brazil

Site internet

http://www.faurg.furg.br

Chargé(e) de projet

Christopher Wood

Institution

McMaster University, Canada