Lutte intégrée contre les maladies humaines et animales pour les bergers contraints à la sédentarisation en Tanzanie

Dans les terres arides de l'Afrique orientale et australe, les bergers se heurtent à la détérioration de leur environnement en raison de la croissance démographique, des changements climatiques et des politiques agricoles. Écartées de leurs anciens pâturages en raison de l'urbanisation, de la conservation de la faune et du tourisme, ces collectivités pastorales autrefois éparses et nomades deviennent de plus en plus sédentaires et adoptent de plus en plus un mode de vie urbain.

Les collectivités pastorales sont des spécialistes du bétail et elles ont développé de nombreuses stratégies pour gérer les maladies des animaux, mais leurs connaissances et pratiques traditionnelles pourraient être moins efficaces dans le cadre d'un mode de vie sédentaire. Les risques d'épidémie sont donc accrus, tant pour les populations animales que pour les populations humaines.

Ce projet étudiera les bergers de Tanzanie en voie de sédentarisation afin de mieux détecter les maladies infectieuses des animaux et des humains et de mieux lutter contre elles. En faisant appel aux données scientifiques et aux résultats ayant émané d'activités pilotes, le projet essaiera d'influer sur les politiques régionales de santé publique et de développement de l'élevage.

La recherche portera sur deux zones agroécologiques du corridor d'élevage du bétail en Tanzanie, soit les districts de Ngorongoro et ceux de Kibaha et de Kilosa, et sera menée par le Southern African Centre for Infectious Disease Surveillance (SACIDS), un consortium d'établissements scientifiques de l'Afrique australe. Des chercheurs de diverses disciplines collaboreront avec les collectivités pastorales, les services gouvernementaux et des scientifiques pour déterminer les causes de transmission des maladies. Ils se pencheront aussi sur les interactions entre la santé humaine et animale, les changements environnementaux, les sexospécificités ainsi que d'autres conditions socioéconomiques.

L'équipe de recherche travaillera ensuite avec les collectivités pour mettre à l'essai différentes façons d'améliorer la santé, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la prévention des maladies au sein de ces collectivités. La technologie mobile et la radio communautaire seront utilisées pour les communications entre les activités de surveillance épidémiologique à base communautaire et les activités de développement local.

Projet nᵒ

107030

État du projet

Actif

Date de début

Friday, February 15, 2013

Durée

48 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Baldet, Thierry

Financement total

CAD$ 1,462,100

Pays

Afrique de l'Est, Kenya, Tanzanie

Chargé(e) de projet

Mark Rweyemamu

Institution

Sokoine University of Agriculture

Site internet

http://www.svanet.ac.tz