L'union fait la force : Étudier les répercussions des groupes d'action féminine sur le changement social en Inde

Ce projet étudiera les répercussions du programme Mahila Samakhya (MS) en Inde, le plus important programme gouvernemental d'autonomisation des femmes au monde. Le programme, qui est axé sur l'éducation pour l'égalité des femmes, intervient auprès de plus de 1,2 million de femmes pauvres de 40 000 villages dans 10 États indiens.

Le programme est fondé sur le constat que les normes sociales privent les Indiennes d'un pouvoir social et économique. Pour que ces normes soient modifiées, il est nécessaire que les femmes prennent en charge le changement. La démarche adoptée par le programme en matière d'éducation est axée sur l'apprentissage par l'expérience. Des groupes de femmes travaillent ensemble et sont encouragés à participer à des activités adaptées à leurs besoins. Ces femmes apprennent à remettre en question les normes sociales actuelles et à combattre les stéréotypes sexistes.

La recherche mettra en lumière le rôle des groupes d'action féminine comme catalyseurs de changement social et économique. Le but est de fournir des données probantes empiriques susceptibles d'éclairer les praticiens et les responsables des politiques. L'équipe du projet évaluera les répercussions du programme sur les indicateurs de l'autonomisation économique des femmes des régions rurales dans deux États indiens : le Bihar et le Karnataka.

L'équipe du projet confiera, de façon aléatoire, à la moitié des villages la mise en oeuvre du programme (groupe expérimental) et à l'autre moitié son utilisation ultérieure (groupe de contrôle). Les chercheurs recueilleront des données auprès de presque 4 000 ménages, en trois vagues différentes. Les données comprendront des variables se rapportant aux résultats sur le marché du travail, à l'inégalité des sexes et à la sensibilisation à l'existence des programmes.

La recherche proposée évaluera dans quelle mesure le programme MS aura réussi, le cas échéant, à réduire les obstacles à l'autonomisation économique des femmes. Elle déterminera les domaines où apporter des améliorations au programme pour exercer une influence efficace sur les politiques. Enfin, elle favorisera la prise de conscience et influencera l'élaboration des politiques par l'entremise d'un vaste éventail d'activités.

Le Centre for Budget and Policy Studies à Bangalore réalisera cette évaluation d'impact avec l'appui de l'Institute for Financial Management and Research, qui se spécialise dans les essais comparatifs avec répartition aléatoire. Ces établissements collaboreront étroitement avec la direction du programme Mahila Samakhya.

Cette recherche jouit de l'appui du programme Croissance de l'économie et débouchés économiques des femmes (programme CEDEF). Ce programme est un partenariat quinquennal concerté réunissant le Department for International Development du Royaume-Uni, la William and Flora Hewlett Foundation et le CRDI.

Axé sur les pays à faible revenu de l'Afrique subsaharienne et de l'Asie du Sud, le programme CEDEF soutient des politiques et des interventions qui améliorent les moyens de subsistance des femmes et contribuent au bien-être de la société. Un des volets du programme appuiera 11 projets qui s'attaqueront aux obstacles à l'autonomisation économique des femmes ainsi qu'aux inégalités entre les sexes en matière de rémunération et de productivité. Le présent projet, choisi à la suite d'un appel à propositions concurrentiel, en fait partie.

Projet nᵒ

107818

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, January 1, 2015

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Rodriguez, Mr. Edgard

Financement total

CAD$ 902,300

Pays

Inde

Coresponsable de projet

Kameshwari Jandhyala

Coresponsable de projet

JyotsnaJha

Institution

Centre for Budget and Policy Studies

Site internet

http://www.cbps.in