Les problèmes négligés des systèmes de santé en Afrique : une incitation aux réformes

Les inégalités dans l'accès aux services de santé et les disparités dans leur qualité se répercutent sur la santé des groupes défavorisés. En Afrique de l'Ouest, on a établi des liens entre la difficulté d'accès aux services de santé et l'augmentation de la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans.

En raison de lacunes systémiques, on néglige plusieurs problèmes - qui échappent aux protocoles d'enquêtes habituels, qui ne sont pas remis en question parce qu'ils relèvent de routines bien établies ou qui entrent en conflit avec d'autres intérêts établis - influant sur l'accès des populations pauvres et vulnérables aux services de santé en Afrique de l'Ouest ainsi que la qualité des services. Ces problèmes comprennent notamment des pratiques non conformes aux normes officielles, des goulots d'étranglement au sein des organismes de santé et des lacunes dans la mise en oeuvre des politiques de santé sur le terrain.

Lorsqu'on en vient à discuter de ces problèmes, il est difficile de proposer et de mettre en place des solutions réalistes en raison du manque de données fiables. Il importe donc de bien documenter ces problèmes négligés, de les communiquer et d'en discuter publiquement pour susciter des réformes susceptibles d'améliorer la qualité des services de santé, surtout pour les groupes les plus vulnérables.

Ce financement soutiendra six projets de recherche qui étudieront les problèmes d'un système de santé influant sur l'accès aux services et leur qualité. On s'appliquera ensuite à traduire les résultats en tentatives de réforme. Les chercheurs examineront les principales questions qui se répercutent directement sur la qualité des services offerts aux populations vulnérables : prestation de services au quotidien, santé des femmes, décentralisation, durabilité, etc. La recherche sera entreprise au Niger afin d'obtenir une image complète des éléments nécessaires à la réforme d'un système national de santé. Les professionnels de la santé et les responsables de la santé publique participeront aux études et expliqueront le fonctionnement réel du système.

Le projet viendra renforcer les capacités des chercheurs d'Afrique de l'Ouest en socio-anthropologie de la santé, favoriser le mentorat de jeunes chercheurs africains et améliorer la qualité des recherches empiriques en sciences sociales menées en Afrique. Il constituera aussi une plateforme d'échanges pour les chercheurs, les professionnels de la santé et les militants associatifs, et permettra d'attirer l'attention des responsables de la santé publique et des professionnels de la santé sur ces questions.

Les travaux comprendront plusieurs activités de formation destinées aux étudiants, aux doctorants et aux professionnels de la santé. On organisera des conférences à l'échelle locale, des districts et nationale pour communiquer les résultats des six projets de recherche. Les résultats seront également diffusés aux milieux scientifiques et universitaires anglophones et francophones ainsi qu'aux médias sous forme de rapports, d'articles et d'autres publications.

Projet nᵒ

106949

État du projet

Actif

Date de début

Wednesday, March 14, 2012

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Godt, Sue

Financement total

CAD$ 985,000

Pays

Niger, Afrique de l'Ouest

Chargé(e) de projet

Jean Pierre Olivier de Sardan

Institution

Laboratoire d'Etudes et de Recherches sur les Dynamyques Sociales et le Développement Local

Site internet

http://www.lasdel.net