Les droits des femmes et la lutte contre la violence envers les femmes en Haïti

La visibilité et l’importance des mouvements pour les droits des femmes en Haïti n’ont pas évolué au cours de la dernière décennie, surtout depuis le séisme de 2010. Les gains obtenus lors des précédentes vagues de progrès, soit dans les années 1930, 1950, 1980 et 1990, ont entraîné un accroissement des espaces et des droits civiques et politiques des femmes. Toutefois, ces gains ont diminué ou ont été perdus ces dernières années. La période suivant le séisme, caractérisée par des interventions humanitaires externes et descendantes, a mené à un retrait du financement des organisations de femmes. Néanmoins, un solide réseau communautaire composé d’organisations de femmes existe encore, tout comme le mouvement féministe. La violence contre les femmes est l’une des principales questions figurant à l’ordre du jour.

L’objectif global de ce projet, mis en œuvre par l’Université du Québec en Outaouais, est de renforcer les capacités haïtiennes en matière de recherche, d’intervention et de défense des droits dans le domaine des droits des femmes, particulièrement en ce qui concerne la prévention de la violence contre les femmes. De plus, ce projet vise à étudier et à documenter les répercussions des interventions internationales à long terme sur les droits des femmes et la violence contre les femmes en Haïti. Il entend aussi promouvoir l’amélioration et la durabilité des connaissances féministes dans les universités haïtiennes.

Le projet collaborera avec des représentants du gouvernement, des universités et des organisations de la société civile haïtienne afin de créer une banque de connaissances et des activités de renforcement des capacités pour les chercheurs émergents. Cela contribuera à améliorer l’environnement propice pour tenir des discussions sexospécifiques, ainsi que les politiques et la pratique concernant la prévention de la violence sexospécifique en Haïti. Par ailleurs, le projet travaillera en étroite collaboration avec un autre projet financé par le CRDI, lequel vise à fournir aux femmes et aux filles haïtiennes des services en matière de violence sexospécifique et sexuelle qui sont accessibles, de bonne qualité et plus équitables, à l’aide d’un processus participatif et fondé sur des données probantes.

De plus, ce projet cadre bien avec la politique d’aide internationale féministe du Canada, et il est étroitement lié à un objectif hautement prioritaire en matière d’aide étrangère du gouvernement du Canada, qui est l’autonomisation des adolescentes vulnérables en Haïti.

Projet nᵒ

108818

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Markus Gottsbacher

Financement total

CAD$ 549,500

Pays

Haïti

Chargé(e) de projet

Denyse Côté

Institution

Université du Québec en Outaouais

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.uqo.ca