L’économie de la lutte antitabac au Nigeria : Promouvoir une mise en application efficace de la politique de lutte antitabac au Nigeria

Le tabac représente un facteur contributif important au poids mondial croissant des maladies non transmissibles. La Convention-cadre pour la lutte antitabac, dont la mise en œuvre est une cible précise (3.a) des Objectifs de développement durable de 2030, reconnaît que la hausse des taxes est la mesure de lutte antitabac la plus rentable. Toutefois, cette mesure est sous-utilisée dans de nombreux pays.

La population du Nigeria est l’une des plus importantes consommatrices de tabac de l’Afrique de l’Ouest (environ 3,5 millions de personnes); pourtant, ses politiques fiscales pour la lutte antitabac semblent faibles. Pas plus tard qu’en juin 2018, le gouvernement du Nigera a approuvé les taux de la taxe d’accise s’élevant à un fardeau fiscal de 17,3 % (contrairement à la norme de 75 % recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé). Ce nouveau taux d’imposition est également bien loin de la norme de 50 % adoptée par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, la zone d’échanges commerciaux régionaux.

Ce projet émet l’hypothèse d’un manque de connaissances au sein des décideurs politiques sur la structure et les taux optimaux de taxe sur le tabac pour le Nigeria. Ainsi, les objectifs du projet sont les suivants : estimer les taux et la structure optimaux de la taxe sur les produits du tabac, évaluer les coûts et les répercussions économiques de l’usage du tabac à l’échelle des différents groupes (femmes, groupes à faible revenu et régions sous-nationales) et cerner l’incidence des modifications fiscales sur le commerce illicite ainsi que les mesures rentables de réduction du commerce illicite des produits du tabac au Nigeria. Les conclusions de ce projet offriront ainsi aux décideurs politiques des données rigoureuses et quantitatives sur l’incidence de la taxe sur les produits du tabac dans le contexte nigérian. Le projet sera mis en œuvre pas un institut de recherche en politiques publiques soutenu par le CRDI, le Centre for the Studies of the Economies of Africa.

Ce projet est financé par l’entremise de l’Initiative de recherche sur la dimension économique de la lutte antitabac, un partenariat de cofinancement sur cinq ans entre le CRDI et Cancer Research UK qui a été lancé en octobre 2017.

Projet nᵒ

108825

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Samuel Oji Oti

Financement total

CAD$ 311,300

Pays

Nigéria

Programme

Initiative de recherche sur la dimension économique de la lutte antitabac

Chargé(e) de projet

Dr Chukwuka Onyekwena

Institution

Centre for the Study of the Economies of Africa

Institution Country

Nigeria

Institution Website

http://www.cseaafrica.org