Le savoir au service de la démocratie au Myanmar (K4DM) : frais de fonctionnement pour le renforcement des capacités

En 2015, une élection historique a permis l’établissement d’un nouveau parlement civil au Myanmar. Cette démocratie naissante met en oeuvre des réformes politiques, économiques, sociales et administratives.

Plus du quart de la population du Myanmar vit sous le seuil de la pauvreté, ce qui en fait l’un des pays les moins développés du monde. La transition politique repose donc sur la satisfaction des besoins fondamentaux de développement et l’amélioration de la vie des gens ordinaires. L’approfondissement du processus démocratique nécessitera la mobilisation et la participation de divers acteurs publics éclairés. Après des décennies de fermeture forcée, la principale université du pays s’associe à d’autres groupes de réflexion, des instituts et des organisations de la société civile afin d’aider à orienter ces réformes.

Pour soutenir la démocratisation du Myanmar, le CRDI et Affaires mondiales Canada lancent une nouvelle initiative appelée « Le savoir au service de la démocratie », qui vise à favoriser un dialogue constructif et la participation au processus de transition, en plus de promouvoir une croissance économique qui profitera à tous. L’objectif général est que les femmes et les hommes de toutes origines ethniques profitent de la transition vers un développement démocratique au Myanmar. En collaboration avec d’autres partenaires du développement, l’initiative cible des points d’entrée différents et complémentaires de manière à renforcer la réflexion analytique et la capacité de recherche. Elle y arrivera en collaborant tant avec des personnes qu’avec des organisations de la société civile, du milieu des affaires et du secteur public, y compris des législateurs et des responsables des politiques. Le savoir au service de la démocratie organisera des dialogues sur les politiques, en collaboration avec d’autres parties prenantes, et s’efforcera d’améliorer l’utilisation des données probantes et scientifiques par les médias. Le partenariat aidera aussi les organisations pouvant servir de think tanks et financera des projets de recherche comparative.

Le présent projet couvre les coûts de fonctionnement de la nouvelle initiative, y compris le salaire de deux employés à temps plein, les déplacements et les frais administratifs. Le personnel qui travaille dans le cadre de l’initiative sera responsable de l’exécution du projet, ainsi que de la surveillance et des communications, avec l’appui de partenaires pertinents travaillant au Myanmar.

Projet nᵒ

108534

État du projet

Actif

Durée

58 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Cam Do

Financement total

CAD$ 138,842

Pays

Birmanie, Canada