Le rôle des universités africaines dans l'innovation au service du développement inclusif

Un nouveau réseau de recherche s'intéressera aux façons dont les universités africaines peuvent contribuer à stimuler l'innovation sur le continent noir.

Le projet de recherche permettra d'examiner dans quelle mesure les universités favorisent les innovations qui contribuent à l'insertion économique des populations travaillant dans le secteur non structuré. En cernant de nouvelles façons de faire participer un éventail plus large d'acteurs sociaux, les universités peuvent aider à établir des liens entre les détenteurs de savoir, les sources de financement et d'autres ressources ayant traditionnellement appuyé l'innovation dans des secteurs comme l'économie non structurée. Les universités mettent trop souvent l'accent sur la recherche-développement, la commercialisation de produits et les liens avec l'industrie, tout particulièrement dans le secteur de la haute technologie. Bien souvent, cette approche ne tient pas compte du concept de développement inclusif.

Les fonds alloués serviront à financer un réseau de recherche composé d'universités et de conseils de recherche de six pays d'Afrique (l'Afrique du Sud, le Botswana, le Malawi, le Nigeria, l'Ouganda et la Tanzanie) ainsi que de trois associations panafricaines d'enseignement supérieur. Les activités de réseautage, de constitution d'un champ de recherche, de recherche empirique et de renforcement des capacités de recherche donneront lieu à des discussions et à la prise de mesures qui viendront modifier la façon dont les universités perçoivent leur rôle au sein de la société.

La recherche devrait déboucher sur l'élaboration d'un cadre qui servira à réorienter non seulement les activités d'enseignement et de recherche des universités d'Afrique subsaharienne, mais aussi l'établissement des programmes de recherche et l'élaboration des politiques. On s'attend également à constater une compréhension accrue de la nécessité de renforcer les capacités et à assister à l'adoption de nouvelles façons de mettre en oeuvre des changements.

Projet nᵒ

106652

État du projet

Actif

Date de début

Friday, February 24, 2012

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Osir, Ellie Onyango

Financement total

CAD$ 1,057,600

Pays

Botswana, Malawi, Nigéria, Afrique du Sud, Tanzanie, Ouganda

Chargé(e) de projet

Dr. Glenda Kruss

Institution

Human Sciences Research Council

Site internet

http://www.hsrc.ac.za