Le rôle des intervenants non gouvernementaux dans le renforcement des systèmes de santé

Dans la majorité des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, les gouvernements sont responsables des soins de santé fournis à leurs citoyens, même lorsqu'ils n'en sont pas les fournisseurs uniques. D'autres groupes offrent une protection à l'extérieur du cadre gouvernemental, mais ils doivent relever certains défis. Ce projet servira à déterminer les facteurs stratégiques et réglementaires qui ont contribué ou nui aux efforts visant à permettre aux fournisseurs non gouvernementaux de participer au renforcement des systèmes de santé.

Le rôle des fournisseurs de soins de santé non gouvernementaux
En dehors du secteur public, les intervenants en santé non gouvernementaux sont nombreux. Il peut s'agir de sociétés commerciales, d'organisations non gouvernementales, d'institutions religieuses, de fournisseurs de soins individuels et de commerçants. La complexité et l'importance nationale des services qu'ils offrent peuvent grandement varier.

Un pas vers des soins de santé universels
Il y a actuellement un important engouement mondial pour l'atteinte d'une couverture universelle des soins de santé, qui donnerait accès à des services de santé de qualité sans risques financiers. Dans ce contexte, les gouvernements de nombreux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire cherchent à mieux comprendre et à exploiter la contribution possible des intervenants non gouvernementaux en matière de soins de santé.

Même si la situation de ces intervenants varie, les résultats peuvent être particulièrement nuisibles lorsque leurs services sont très chers ou de faible qualité. Ces défis peuvent exacerber les injustices sur le plan de la santé et des revenus.

Les stratégies de gouvernance visant à optimiser la contribution des intervenants non gouvernementaux incluent :
- des interventions ciblées, comme des partenariats public-privé;
- des changements sur les plans politiques et réglementaires.

À l'heure actuelle, les examens des répercussions de ces stratégies de gouvernance sur la qualité et l'équité des services offerts par les intervenants non gouvernementaux sont limités. Ils sont aussi en grande partie peu concluants.

Recherche visant à s'attaquer au problème
Le CRDI, la Fondation Rockefeller et l'Alliance pour la recherche sur les politiques et les systèmes de santé financeront conjointement environ 10 projets de recherche visant à répondre à la question suivante : " Comment les fournisseurs non gouvernementaux peuvent-ils contribuer à améliorer la couverture des soins de santé et comment les gouvernements peuvent-ils leur faciliter la tâche? "

Les chercheurs provenant de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire entreprendront une observation des cas actuels et pertinents de certains pays. La recherche portera exclusivement sur le contexte des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Un processus de sélection par voie de concours en deux étapes sera utilisé pour déterminer et sélectionner les projets de recherche.

Les chercheurs compareront les expériences de différents pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. En conséquence, cet ensemble de projets contribuera à créer la masse de données probantes qui fait cruellement défaut dans ces pays.

La recherche permettra d'orienter le travail des décideurs des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, ainsi que de tous ceux qui cherchent à optimiser la contribution des intervenants non gouvernementaux à l'égard d'une couverture universelle des soins de santé. Les conclusions seront publiées et partagées dans un livre, un numéro spécial de revue et des exposés de politique, sous la forme de vidéos, à l'occasion d'ateliers de diffusion et sur les médias sociaux.

Projet nᵒ

107449

État du projet

Actif

Date de début

Saturday, March 1, 2014

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ingabire, Marie-Gloriose

Financement total

CAD$ 1,090,000

Pays

Global

Chargé(e) de projet

Abdul Ghaffar

Institution

Organisation mondiale de la santé

Site internet

http://www.who.int