Le renforcement de l'assise de données favorables au gouvernement transparent dans les pays en développement

Le Partenariat pour un gouvernement transparent (PGT) est une plate-forme internationale dont le but est d'accroître la transparence, la responsabilité et le souci des citoyens au sein des appareils gouvernementaux. Le projet appuiera la mission du PGT, soit réaliser des réformes qui favorisent la transparence des gouvernements et améliorer les initiatives visant à accroître la reddition de comptes, l'efficience et les débouchés économiques dans les pays en développement.

Le Partenariat pour un gouvernement transparent
Le nombre de pays membres du PGT est passé de huit membres fondateurs, lors de sa création en 2011, à 62 en 2014. Le Canada y a adhéré en 2012. Le partenariat se démarque en raison du rôle de premier plan qu'y joue la société civile aux échelles nationale et multilatérale. Dans certains pays, la société civile est à l'avant-scène : d'une part, elle exige que les gouvernements respectent leurs engagements et, d'autre part, elle les aide à le faire. La coprésidence du PGT est assurée par deux gouvernements et deux organismes de la société civile.

Permettre à tous les citoyens d'avoir accès aux données gouvernementales
Un des principaux éléments du gouvernement transparent est la publication en ligne des données gouvernementales dans le but de permettre aux citoyens, à la société civile et au secteur privé de les utiliser (et de les réutiliser). Par exemple, des citoyens du Brésil, du Népal et du Nigeria utilisent les données budgétaires du gouvernement, accessibles librement en ligne, pour suivre et combattre la corruption.

Le groupe de travail sur les données ouvertes du PGT repère et fait connaître les bonnes pratiques partout sur la planète pour aider les gouvernements à respecter leurs engagements en matière de données ouvertes et à élaborer des plans d'action. Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et la World Wide Web Foundation, qui exécutent un projet du CRDI portant sur les données ouvertes dans les pays en développement, coprésident le groupe de travail. Ce groupe réunit des organismes gouvernementaux et de la société civile de plus de 30 pays développés et en développement.

La façon dont ce projet favorisera le gouvernement transparent
Ce projet permettra :
-de renforcer les capacités du Groupe de travail sur les données ouvertes d'appuyer le coapprentissage entre les gouvernements et la société civile;
-d'appuyer et d'organiser conjointement la troisième International Open Data Conference, qui aura lieu au Canada, afin de diffuser les constatations, de favoriser le coapprentissage et de donner une impulsion aux projets axés sur les données ouvertes
-de tirer des enseignements des activités de planification, de mise en ¿uvre et d'évaluation du PGT pour raffermir les engagements relatifs aux données ouvertes et les faire respecter.
Le projet contribuera à l'amélioration des initiatives axées sur les données gouvernementales ouvertes dans le monde en développement, favorisera l'efficacité et la reddition de comptes au sein des appareils gouvernementaux et accroîtra les débouchés économiques.

Projet nᵒ

107722

État du projet

Actif

Date de début

Saturday, March 1, 2014

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Perini, Fernando

Financement total

CAD$ 1,887,554

Pays

Global

Institution

Centre de recherches pour le développement international

Site internet

http://www.idrc.ca

Chargé(e) de projet

PAUL MAASSEN

Institution

Stichting HIVOS

Site internet

http://www.hivos.org

Chargé(e) de projet

José M. Alonso

Institution

World Wide Web Foundation

Site internet

http://www.webfoundation.org