Le mariage précoce et ses incidences : un projet pilote au Pakistan

Les défenseurs des droits de la femme et des droits de la personne et les agents de développement social réclament des politiques et des mesures visant à freiner les mariages d'enfants et les mariages précoces. Selon les données, les mariages précoces ont de plus grandes répercussions sur le plan physique, mental, affectif et social sur les filles et les femmes. Dans le cadre du projet, des stratégies fondées sur des données probantes seront élaborées pour mettre fin aux mariages d'enfants et aux mariages précoces.

Les droits de la personne et le mariage précoce
Les mariages d'enfants et les mariages précoces privent les jeunes filles de l'exercice de plusieurs de leurs droits fondamentaux. Cette situation a des incidences sur leur santé, les rend vulnérables aux abus et viole les lois et les normes relatives aux droits de la personne au niveau national et international. Les mariages d'enfants compromettent les efforts de développement global axés sur la constitution de populations plus scolarisées, en meilleure santé et plus stables sur le plan économique.

Incidences des mariages précoces en Asie du Sud
Les mariages d'enfants et les mariages précoces sont pratiques courantes en Asie du Sud. Chaque année, des millions de filles (préadolescentes et adolescentes) sont mariées à des hommes plus âgés.

Les mariages précoces compromettent leur développement et se traduisent souvent par des grossesses précoces et l'isolement social. Les filles sont peu scolarisées et ont peu de connaissances élémentaires, ce qui renforce la nature sexospécifique de la pauvreté. Les filles mariées et les mères-enfants sont souvent chargées de travaux ménagers considérables et pressées de démontrer leur fertilité. Leur pouvoir décisionnel et leurs choix dans la vie sont réduits. Les mariages d'enfants touchent les garçons et les filles, mais les filles en sont affectées en bien plus grand nombre et avec plus d'intensité.

Les mariages d'enfants et les mariages précoces au Pakistan
Au Pakistan, la pratique est répandue malgré une loi interdisant les mariages d'enfants et les mariages précoces. Selon le Pakistan Economic Survey de 2012-2013, il est estimé que 37 % des femmes se marient avant 18 ans. D'autres petites enquêtes ont révélé que des filles d'à peine sept ans sont forcées de se marier. On ignore cependant le nombre exact de mariages d'enfants et de mariages précoces en raison de l'absence d'une documentation et d'une collecte de données appropriées dans ce pays.

Changer le point de vue sur les mariages d'enfants
On considère souvent que les mariages d'enfants sont enracinés dans la tradition et la culture, d'où la difficulté de changer la situation. Des travaux que le CRDI a menés en Asie du Sud sur l'avortement sélectif en fonction du sexe, la préférence pour les fils et le crime d'honneur démontrent toutefois qu'il est possible de changer les traditions. On peut changer les attitudes, multiplier les options et proposer des solutions de rechange viables en faisant appel dans une juste proportion à des programmes et des politiques efficaces ainsi qu'à la volonté politique. Il faut aussi réunir des preuves solides des incidences du mariage précoce et travailler avec les collectivités et les décideurs afin d'en arriver à un consensus autour de l'élimination du mariage d'enfants et du mariage précoce.

Documenter le problème au Pakistan
Le projet HOPE documentera les incidences sur la santé des mariages précoces et des mariages d'enfants à l'aide d'une enquête menée dans certains districts urbains et ruraux du Pakistan. L'équipe de projet concevra une stratégie d'intervention pour prévenir les mariages précoces à l'aide de la sensibilisation communautaire et de la collaboration avec les législateurs, les décideurs et les médias. Il s'agit de réduire les incidences des mariages précoces sur la santé et d'améliorer l'application de la loi.

Projet nᵒ

108009

État du projet

Completed

Date de début

Tuesday, February 17, 2015

Date butoir

Monday, July 25, 2016

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Navsharan Singh

Financement total

CAD$ 41,396

Pays

Pakistan

Chargé(e) de projet

Dr. Mubina Agboatwalla

Institution

Health Oriented Preventive Education

Pays d' institution

Pakistan

Site internet

http://www.hope-ngo.com

Chargé(e) de projet

Dr. Navsharan Singh

Institution

International Development Research Centre/Centre de recherches pour le développement international/Centro Internacional de Investigaciones para el Desarrollo

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.idrc.ca