L'agriculture au service de l'amélioration de la nutrition et de la santé: soutien à un programme du Groupe consultatif pour la recherche agricole

L'agriculture a fait des progrès remarquables au cours des dernières décennies, mais on ne peut en dire autant quant à l'amélioration de la nutrition et de la santé des pauvres des pays en développement, qui accuse un retard. Partenaire de longue date du CRDI, le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI) lance 15 programmes d'avant-garde pour s'attaquer au problème.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), 28 % de la population de l'Afrique subsaharienne et 33 % de la population de l'Asie du Sud sont dénutris. Il importe d'adapter et de repenser les pratiques, les mesures et les politiques agricoles afin d'optimiser les bienfaits pour la santé et la nutrition et de réduire les risques pour la santé qui pèsent sur les pauvres.

Une bonne partie du financement de la recherche agricole est consacrée aux trois grandes céréales que sont le riz, le maïs et le blé. Cependant, malgré leur apport calorique élevé, les régimes à haute teneur céréalière peuvent entraîner des carences en micronutriments et en protéines. De plus, on a établi que la recherche pluridisciplinaire est largement absente du discours sur l'agriculture, la nutrition et la santé.

L'un des nouveaux programmes d'avant-garde lancés par le GCRAI réunira des spécialistes de la recherche-développement en agriculture, en nutrition et en santé afin qu'ensemble, ils puissent se pencher sur les grands défis et concevoir des solutions. La recherche entend trouver un équilibre entre l'attention que l'on prête habituellement à l'apport calorique total et des initiatives axées sur les micronutriments, la salubrité des aliments et les chaînes de valeur.

Codirigé par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires et l'Institut international de recherche sur l'élevage, deux des centres du GCRAI, le programme ciblera deux populations : les populations pauvres qui souffrent de malnutrition et d'insécurité alimentaire et les populations qui subissent les effets négatifs provoqués par l'intensification de l'agriculture. Les activités seront mises en oeuvre dans des régions marquées par une grande insécurité alimentaire, notamment l'Afrique subsaharienne et l'Asie du Sud, mais un volet important touchera aussi l'Amérique latine. On aura recours à des démarches de recherche variées, notamment des enquêtes, des travaux en laboratoire et des travaux pratiques qui porteront sur quatre volets : les chaînes de valeur, le bioenrichissement des aliments (l'amélioration génétique des cultures vivrières en vue d'accroître la teneur en nutriments essentiels), la lutte contre les maladies associées à l'agriculture et l'intégration des programmes et politiques de développement en matière d'agriculture, de nutrition et de santé.

La recherche devrait permettre d'améliorer la nutrition et la santé des populations vulnérables, en particulier celles des femmes et des enfants. Elle vise cinq grands objectifs : accroître la disponibilité des aliments nutritifs, l'accès à ces aliments et leur consommation; améliorer la productivité de la main-d'oeuvre agricole; réduire le risque de contracter des maladies associées à l'agriculture; améliorer l'égalité des sexes et des revenus; et enrichir les connaissances sur la salubrité des aliments et sur la nutrition. L'adoption d'une démarche novatrice et pluridimensionnelle d'intégration des politiques et des programmes devrait avoir des incidences claires sur les politiques et pratiques, qui contribueront à l'amélioration de la nutrition et de la santé.

Projet nᵒ

106953

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, March 1, 2012

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Robertson, Susan

Financement total

CAD$ 5,000,000

Pays

Global, Amérique latine, Asie du sud, Afrique du sud

Chargé(e) de projet

John McDermott

Institution

Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale

Site internet

http://www.cgiar.org