La socialisation sexospécifique des très jeunes adolescents à l’école, et la santé sexuelle et reproductive

Les adolescents de l’Afrique subsaharienne, en particulier ceux issus de zones urbaines à faible revenu, sont très vulnérables en ce qui concerne la santé sexuelle et reproductive. La plupart des interventions visant à améliorer la santé sexuelle et reproductive des adolescents sont axées sur les adolescents plus âgés et négligent souvent les plus jeunes âgés de 10 à 14 ans, dont la sexualité naissante peut être déterminante pour leur santé sexuelle et reproductive et leur bien-être futurs.

Ce projet vise à mieux comprendre la façon dont les jeunes adolescents se renseignent sur les attentes sociales, les rôles et les attitudes en lien avec leur socialisation sexospécifique dans le milieu scolaire, et sur la façon dont leur santé sexuelle et reproductive est liée à ces aspects. Il permettra de recueillir des données afin de déterminer à quel point les interventions éprouvées et à faibles coûts sont efficaces pour changer les normes et faire progresser la santé sexuelle et reproductive des jeunes adolescents à grande échelle. Le projet permettra aussi de faciliter l’utilisation généralisée des stratégies par les écoles, les adolescents et les collectivités en vue de s’attaquer aux inégalités entre les sexes, d’éliminer les stéréotypes sexistes, de favoriser l’application de normes sexospécifiques positives, et de favoriser l’exercice des droits sexuels et liés à la santé reproductive.

Afin d’atteindre ces objectifs, l’équipe de recherche mettra en œuvre un concept d’approche participative mixte visant l’établissement de relations entre la collectivité et les administrateurs scolaires, les enseignants, les adolescents, les parents, les dirigeants communautaires et les décideurs.

Ce projet touchant plusieurs pays sera mené au Burkina Faso, au Kenya et au Nigéria, en partenariat avec l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso), l’African Population and Health Research Centre (Kenya) et l’Université Obafemi Awolowo (Nigéria).

Ce projet est l’un de neuf projets sélectionnés en tant que cohorte de projets de recherche sur la mise en œuvre menés dans deux régions (l’Afrique de l’Ouest et le Moyen-Orient) selon deux thématiques (la santé sexuelle et reproductive des adolescents et les systèmes d’information sur la santé). Il est étroitement lié à la Politique d’aide internationale féministe du Canada, aux priorités stratégiques définies dans la Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent (2016-2030) menée par l’Organisation mondiale de la Santé, et au Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Projet nᵒ

108676

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Marie-Gloriose Ingabire

Financement total

CAD$ 683,300

Pays

Burkina Faso, Kenya, Nigéria

Chargé(e) de projet

Georges Guiella

Institution

Université Ouaga 1 Professeur Joseph KI-ZERBO

Pays d' institution

Burkina Faso

Site internet

http://www.univ-ouaga.bf

Chargé(e) de projet

Martin Bangha

Institution

African Population and Health Research Centre

Pays d' institution

United States

Site internet

http://www.aphrc.org

Chargé(e) de projet

Adesegun O. Fatusi

Institution

Obafemi Awolowo University

Pays d' institution

Nigeria

Site internet

http://www.oauife.edu.ng