La protection sociale et les collectivités vulnérables en Afrique de l'Est - retombées sur le bien-être des ménages

Les mécanismes de protection sociale peuvent réduire la pauvreté et la vulnérabilité, accroître le niveau de scolarité et le taux d'emploi et stimuler la croissance économique. Les initiatives de protection sociale officielles n'atteignent qu'une faible proportion de la population de l'Afrique de l'Est, soit celle qui travaille dans le secteur structuré. Les groupes vulnérables, comme les pauvres et les personnes vivant dans un contexte de conflit, doivent plutôt compter sur des systèmes de protection sociale officieux. Or, on en sait très peu sur ce dernier type de système, sur la façon dont les systèmes officiels complètent les systèmes officieux, ainsi que sur l'effet des deux types de protection sur le bien-être des femmes et des enfants. Cette subvention permettra d'étudier les effets de la protection sociale sur le bien-être de ces deux groupes, mesurés à l'aune de l'accumulation de biens chez les femmes, et de l'état nutritionnel et du niveau d'instruction chez les enfants. Les enseignements tirés de la recherche serviront à concevoir des stratégies de protection sociale à l'avenir.

Projet nᵒ

105831

État du projet

Terminé

Date de début

Tuesday, November 16, 2010

Date butoir

Wednesday, May 15, 2013

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Okwi, Paul

Financement total

CAD$ 427,500

Pays

Afrique, Burundi, Sud du Sahara, Kenya, Ouganda

Chargé(e) de projet

Dr. Fred Matovu

Institution

Makerere University

Pays d' institution

Ouganda

Site internet

http://www.makerere.ac.ug