La dévalorisation des filles au Bangladesh : continuité ou changement ?

Il existe une riche documentation sur les variations, selon la région, du taux de mortalité des personnes de sexe féminin par rapport à celui des personnes de sexe masculin, et il en ressort une forte masculinisation de la population. Amartya Sen a décrit ce phénomène comme celui des " femmes manquantes ", c'est-à-dire le nombre de femmes qui se trouveraient dans la population si leurs chances de survie avaient été semblables à celles des hommes. Le déséquilibre du ratio hommes-femmes se concentre en grande partie dans des régions du monde précises qui affichent des caractéristiques communes en matière de rapports hommes-femmes et de rapports familiaux. Ces caractéristiques comprennent la patrilinéarité en matière de filiation et d'héritage, le contrôle masculin du travail et des ressources de la famille en vertu d'un régime patriarcal, d'importantes restrictions quant aux déplacements des femmes en public, la résidence patrilocale pour les couples mariés et l'intégration de la femme et des enfants à l'unité familiale du mari. L'Asie du Sud présente une répartition propre en matière de ratios hommes-femmes : la masculinisation est très forte au nord-ouest, moins forte au sud et moyennement forte à l'est, notamment au Bangladesh. Ce projet a pour but d'étudier les ratios hommes-femmes au Bangladesh.

Une analyse préliminaire de l'ensemble de données recueillies lors d'une vaste enquête dans le cadre du projet Pathways to Women's Empowerment indique une diminution marquée de la préférence pour les fils chez les répondants, ce qui se traduit par une indifférence quant au sexe de l'enfant plutôt que par une forte préférence pour les filles. Ce nouveau projet prévoit une analyse plus détaillée des données ainsi qu'une recherche qualitative afin d'en découvrir la signification. Il a une visée théorique, à savoir qu'il permettra de mieux saisir la dynamique du changement social en ce qui concerne les rapports hommes-femmes, et une visée sur le plan des politiques, à savoir qu'une meilleure compréhension de la dynamique du changement qui a mené à investir davantage dans la survie et le bien-être des filles pourrait permettre de savoir quels sont les leviers à activer en matière de politiques pour susciter un tel changement ailleurs en Asie du Sud.

Projet nᵒ

105866

État du projet

Terminé

Date de début

Tuesday, October 6, 2009

Date butoir

Friday, January 6, 2012

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Singh, Navsharan

Financement total

CAD$ 128,900

Pays

Asie, Bangladesh, Sud et l'Asie centrale

Chargé(e) de projet

Dr. Naila Kabeer

Chargé(e) de projet

Dr. Simeen Mahmud

Institution

BRAC University

Pays d' institution

Bangladesh

Site internet

http://www.bracuniversity.ac.bd