La conception d'un système d'étiquetage frontal au Guatemala pour favoriser des choix de boissons plus sains

La population du Guatemala, qui affiche l'un des taux les plus élevés de consommation de boissons gazeuses par habitant du monde, présente un risque élevé de maladies non transmissibles. Ce projet s'attaquera à ce risque par l'entremise d'une solution visant à encourager des choix de boissons plus saines chez les consommateurs.

L'étiquetage de la teneur élevée en sucre
La surconsommation de boissons édulcorées au sucre est associée à la prise de poids, aux maladies cardiovasculaires, au diabète de type 2 et à la carie dentaire. Pour s'attaquer au problème, la commission nationale du Guatemala chargée des maladies non transmissibles a lancé une stratégie et un plan d'action (2015-2019) axés sur la promotion de la santé, la réglementation et la surveillance. L'un des objectifs du plan est d'imposer un étiquetage frontal sur les emballages d'aliments et les contenants de boissons à forte teneur énergétique et à faible teneur en nutriments afin d'encourager les choix santé.

Un problème subsiste toutefois. Bien que les consommateurs aient accès aux étiquettes nutritionnelles sur leurs aliments et leurs boissons, la plupart ne les comprennent pas.

De nouvelles étiquettes pour les boissons édulcorées au sucre
Cette recherche ciblera environ 2 000 adolescents et leurs soignantes dans des écoles privées et publiques au Guatemala. Une société de marketing préparera une série d'étiquettes fondées sur des données probantes et adaptées à la culture pour les boissons édulcorées au sucre.

Les chercheurs mesureront et compareront l'influence de chacune des étiquettes ainsi conçues sur les perceptions de chaque groupe ciblé concernant les boissons édulcorées au sucre, de même que leurs intentions d'achat. On communiquera les données aux fonctionnaires du ministère de la Santé et aux entreprises privées afin de déterminer la faisabilité de l'utilisation de nouvelles étiquettes frontales pour les boissons édulcorées au sucre.

Les connaissances acquises grâce à ce projet informeront les responsables des politiques et les défenseurs de la santé sur le système d'étiquetage qui serait le plus susceptible d'encourager des choix plus sains en matière de boissons. Elles pourraient aussi influer sur les interventions visant l'étiquetage des produits partout en Amérique centrale.

La recherche est particulièrement pertinente pour les femmes des ménages défavorisés sur le plan socioéconomique, puisqu'elles sont aussi les plus désavantagées sur le plan de la santé et de l'éducation au Guatemala.

Projet nᵒ

108170

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Arlyne Beeche

Financement total

CAD$ 269,800

Pays

Guatemala

Chargé(e) de projet

Joaquin Barnoya

Institution

Fundación Aldo Castañeda

Pays d' institution

Guatemala

Site internet

http://www.fundacionalocastaneda.org