Jeunes à risque et emplois à l'ère numérique

Le chômage persistant chez les jeunes qui vivent dans des collectivités à faible revenu (on les appelle aussi " jeunes à risque ") est relié en partie au mauvais fonctionnement du marché du travail dans les pays en développement. Toutefois, plus fondamentalement, le chômage découle de l'inaptitude des jeunes pauvres à produire des richesses par des activités entrepreneuriales à cause d'un manque d'instruction et de formation. En fait, certains pays en développement ont vu croître le nombre de jeunes vivant dans ces collectivités qui ne s'intéressent pas à l'instruction scolaire. Bon nombre ont décroché au début de leur scolarisation, sapant ainsi leurs chances de trouver un emploi décent et augmentant par le fait même la probabilité de rejoindre un gang et de s'adonner à des activités criminelles. Un nombre croissant de chercheurs et de théoriciens remettent en question les modèles classiques de l'éducation et proposent des méthodes d'approche non conventionnelles pour s'attaquer au problème. La convergence de deux facteurs - la distribution d'ordinateurs portables aux élèves et la refonte de logiciels de jeu à des fins éducatives - fournit une occasion unique de tester de nouvelles idées. Ce projet très novateur explorera le potentiel de diverses modalités et approches; on aura recours aux ordinateurs portables, aux jeux et aux plateformes du Web 2.0 afin que les élèves puissent parfaire leur apprentissage dans un cadre scolaire. Le projet se déroulera dans une école de Buenos Aires où sont réunies les conditions suivantes : 70 % des élèves vivent dans un bidonville, tous auront un ordinateur portable au début de la prochaine année scolaire, le directeur souhaite ardemment explorer des moyens novateurs de rejoindre les jeunes à risque, l'école offre déjà un programme spécial qui propose des approches novatrices et le ministère de l'Éducation de l'Argentine tient l'école pour l'une des plus innovantes du pays. Une autre école desservant une population semblable, mais privée d'ordinateurs portables, de jeux et d'applications du Web 2.0, servira de groupe témoin. L'équipe du projet recensera en outre les initiatives similaires en cours dans le monde et constituera un réseau de chercheurs qui s'intéressent aux sujets à l'étude ici.

Projet nᵒ

106463

État du projet

Terminé

Date de début

Monday, January 24, 2011

Date butoir

Thursday, January 24, 2013

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Petrazzini, Ben

Financement total

CAD$ 267,663

Pays

Argentine

Coresponsable de projet

Carolina Gruffat

Coresponsable de projet

Alejandro Piscitelli

Institution

Fundación Servicio Universitario Mundial

Site internet

http://www.sumar.org.ar