Jeter des ponts entre les politiques de protection sociale et les politiques de développement productif, pour favoriser la croissance partagée

Le Pérou possède l'une des économies à plus forte croissance en Amérique latine, mais les Péruviens sont toujours aux prises avec de grandes disparités en matière de revenus, de possibilités et d'accès aux services publics. Bien que la pauvreté ait connu une baisse marquée, elle demeure le lot de plus de la moitié des habitants des campagnes. L'économie est très hétérogène : tandis que les paysans des Andes cultivent des lopins minuscules au moyen de techniques archaïques, les entreprises axées sur l'exportation utilisent des technologies modernes. Ce sont deux mondes totalement différents, où la productivité et les revenus, cela va de soi, diffèrent aussi de façon radicale. Et il est peu probable que la croissance économique parvienne à réduire considérablement ces écarts. Le nouveau ministère du Développement et de l'Inclusion sociale (MIDIS) du Pérou a pour mandat de réaliser aussi bien la croissance économique que l'inclusion sociale. Chargé de mettre en oeuvre des politiques favorables aux pauvres, il s'efforce aussi d'améliorer l'efficacité des programmes de protection sociale. En jetant des ponts entre ces derniers et les programmes de développement productif du gouvernement fédéral, des gouvernements régionaux et du secteur privé, on pourrait accroître la viabilité et réduire la dépendance par rapport aux subventions sociales. La région met à l'épreuve une diversité de politiques et de programmes visant à - améliorer la coordination des investissements publics dans les programmes de protection sociale et de développement productif; - faire en sorte que les dépenses publiques favorisent le bien-être de tous; - réduire la dépendance par rapport aux subventions sociales. Il existe peu de données probantes indiquant ce qui fonctionne dans ce contexte. Le projet présent de recherche tâchera de combler cette lacune en matière de connaissances et de politiques. Il sera dirigé par le Consorcio de Investigación Económica y Social (CIES), réseau de 48 établissements de recherche du Pérou. Le CIES financera des travaux de recherche sociale et économique centrés sur les liens entre les programmes de protection sociale et les programmes de développement productif. L'objectif global : améliorer les façons de faire en vue d'exercer une influence bénéfique sur les moyens de subsistance des Péruviens les plus vulnérables. Les fonds octroyés serviront au concours annuel de recherche du CIES, qui répond aux priorités concernant les politiques relatives aux petites et moyennes entreprises, au développement rural, à l'accès à l'emploi ainsi qu'à la protection sociale. Le projet renforcera les capacités des centres de recherche situés à l'extérieur de Lima, plus particulièrement ceux de Piura (sur la côte) et d'Arequipa (dans les Andes), en favorisant les partenariats entre les chercheurs établis dans ces régions. Le projet réunit des activités de recherche, de renforcement des capacités et de rayonnement dans la sphère des politiques. Il donne aussi une impulsion à la mobilisation de fonds en provenance d'autres sources, afin d'assurer la viabilité à long terme de ces types d'initiatives. L'équipe du projet communiquera ses extrants de recherche au MIDIS, au ministère de l'Agriculture, aux gouvernements régionaux et à d'autres intervenants clés, en vue de consolider les liens entre connaissances et politiques.

Projet nᵒ

107490

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, August 1, 2013

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Robino, Carolina

Financement total

CAD$ 745,100

Pays

Pérou

Chargé(e) de projet

Xavier Gordillo

Coresponsable de projet

Javier Portocarrero

Institution

Consorcio de Investigacion Economica y Social

Site internet

http://www.cies.org.pe