Impact, en ce qui a trait à l'économie et à la santé, des politiques fiscales visant à améliorer la nutrition en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, les taux de maladies non transmissibles (MNT) augmentent et le système de santé du pays n'a pas les moyens de gérer le problème. Cette recherche évaluera l'effet des politiques fiscales et législatives sur l'état nutritionnel des Sud-Africains et recommandera d'importantes modifications aux politiques.

La plus récente étude nationale sur la charge de morbidité (2000) a mesuré l'impact des MNT à la lumière de divers indicateurs tels que le coût financier, la mortalité et la morbidité. On a constaté que les MNT étaient responsables de 33 % de la charge de morbidité, dont 31 % étaient attribuables au VIH/sida. Les maladies transmissibles et les blessures composent les autres 67 %.

Les services de santé de l'Afrique du Sud sont mal coordonnés. On traite les maladies de manière verticale et la pratique clinique tient rarement compte des facteurs de risque communs aux maladies non transmissibles, tels que l'obésité. Pourtant, en déployant des efforts qui échappent aux contraintes du système de santé, on pourrait améliorer la santé des Sud-Africains, même en l'absence d'un système vraiment fonctionnel.

La réduction de la proportion de personnes en surpoids ou obèses est une priorité en matière de santé. Les chercheurs étudieront dans quelle mesure certaines politiques, dont les suivantes, pourraient exercer une influence sur la santé de la population :
- subventionner les fruits et les légumes;
- taxer les aliments à forte teneur en gras;
- réglementer la teneur en sel et en gras des aliments.

L'équipe de recherche concevra aussi un modèle pour évaluer l'efficacité et la rentabilité de ces politiques dans le contexte sud-africain.

Le personnel du projet collaborera étroitement avec le ministère de la Santé et le Trésor national pour s'assurer que la recherche ouvre la voie à des modifications des politiques.

Projet nᵒ

106882

État du projet

Actif

Date de début

Monday, February 20, 2012

Date butoir

Friday, February 20, 2015

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Lecours, Natacha

Financement total

CAD$ 265,800

Pays

Afrique du Sud

Chargé(e) de projet

Dr. Karen Hofman

Institution

Wits Health Consortium (Proprietary) Ltd.

Site internet

http://www.whc.co.za