Gouvernance, réformes et islamisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Au cours des deux dernières années, de nombreuses sources de division sont apparues au Moyen-Orient. On peut les observer en Iraq, en Palestine et au Liban; entre Israël et les pays arabes; entre les régimes pro-occidentaux et les militants au sein de la population (par exemple en Jordanie et en Égypte); entre sunnites et chiites; entre islamistes et forces laïques; enfin, entre l'Iran (et la Syrie dans une certaine mesure) et la plupart des autres États arabes. Plus que jamais on craint une guerre civile en Palestine, une escalade de la violence au Liban, un conflit armé entre Israël et la Syrie et une instabilité en Jordanie, sans compter la crise qui persiste en raison du programme nucléaire de l'Iran. Qui plus est, les interventions de certains acteurs clés aussi bien de la région que de l'extérieur ont exacerbé les tensions au lieu de les atténuer.

L'International Crisis Group (Crisis Group) est un organisme indépendant non gouvernemental à but non lucratif comptant quelque 145 employés répartis sur cinq continents qui procèdent à des analyses sur le terrain et mènent des activités de défense des intérêts de haut niveau pour prévenir et résoudre des conflits meurtriers. Au Moyen-Orient, le Crisis Group s'est employé à comprendre et à démystifier ces dynamiques et à concevoir des propositions en matière de politiques en vue d'atténuer les tensions. Ce faisant, il a entretenu le dialogue avec des États et des mouvements dits " voyous ", dont l'exclusion alimente souvent de nouvelles divisions.

La subvention permettra au Crisis Group de réaliser une série d'études de cas sur ce qui fait obstacle à l'émergence d'un nouvel ordre démocratique et sur les possibilités en matière d'amélioration de la gouvernance dans la région. Quatre groupes de rapports (de 15 à 20 par année) seront produits. Le premier portera sur le conflit israélo-palestinien et les questions qui touchent aux ententes, à la gouvernance et aux contraintes politiques. Le deuxième concernera l'Iraq et les difficultés auxquelles ce pays doit faire face (régions faisant l'objet de différends, réfugiés iraquiens, retour en force de certains groupes tribaux, etc.). Le troisième sera consacré à la gouvernance et à la réforme dans certains pays clés (Algérie, Égypte, Iran, Maroc, Arabie saoudite). Enfin, le quatrième groupe de rapports portera sur le double défi que représentent la réalisation d'une réforme politique judicieuse et la montée de l'islamisme. Le Crisis Group publiera également un document d'information traitant de l'incidence du conflit israélo-palestinien sur la montée des mouvements islamistes violents au Moyen-Orient, en Asie du Sud et en Europe de l'Ouest. Dans la mesure du possible, ces analyses seront accompagnées de recommandations concrètes sur les meilleurs moyens dont disposent les responsables des politiques pour appuyer les réformes politiques et la mise en place d'institutions. Les résultats seront largement diffusés dans la région et à l'échelle internationale, en arabe, en anglais, en français et, s'il y a lieu, en persan.

Projet nᵒ

105025

État du projet

Terminé

Date de début

Friday, February 1, 2008

Date butoir

Monday, February 1, 2010

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ahmimed, Charaf

Financement total

CAD$ 500,000

Pays

Asie, Moyen-Orient, Afrique, Afrique du Nord

Chargé(e) de projet

Ulrike Hellmann

Institution

International Crisis Group

Pays d' institution

Belgique

Site internet

http://www.crisisweb.org