Gouvernance des données numériques personnelles pour renforcer la prestation de services de santé maternelle dans les milieux fragiles

Les technologies de santé numériques ont le potentiel d’offrir un meilleur accès à des soins de meilleure qualité et plus abordables, mais la gestion des données personnelles numériques générées et requises pour soutenir de nombreuses innovations en matière de santé numérique constitue un défi de taille. Avec la numérisation accrue des données sur la santé, celles-ci deviennent plus échangeables, plus visibles et plus accessibles pour de nombreux acteurs différents, dans le temps et dans l’espace. Cette accessibilité et cette mobilité des données peuvent sans aucun doute aider la prestation de services à améliorer les services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile, en particulier dans les milieux fragiles où les solutions de santé numériques peuvent soutenir les systèmes traditionnels de prestation de services de santé surchargés.

Toutefois, ces données numériques à caractère personnel contiennent des détails intimes qui pourraient exposer les personnes à toute une série de risques si elles sont utilisées de manière illégale et non éthique, en particulier dans des contextes fragiles où les personnes sont vulnérables à la violence sexuelle, à des grossesses non désirées éventuelles ou lorsque les droits en matière de reproduction sont contestés. Les pratiques politiques, réglementaires et opérationnelles visant à soutenir la gouvernance des données numériques sur la santé ne sont pas assez solides dans les pays du Sud et pourraient entraîner des atteintes aux données personnelles sur la santé, en particulier chez les femmes et les enfants. En l’absence de systèmes solides de gouvernance des données, les bénéficiaires potentiels des services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile sont vulnérables à l’exploitation et à l’exclusion, ce qui compromet les avantages de la santé numérique.

Ce projet vise à comprendre les systèmes de santé et de gouvernance des données en Cisjordanie, à Gaza et en Jordanie. La recherche examinera comment les gouvernements abordent les nouvelles stratégies nationales de santé numérique et comment ces systèmes interagissent avec les préoccupations relatives aux droits de la personne. L’objectif est de comprendre les pratiques de gouvernance des données au niveau opérationnel, en mettant particulièrement l’accent sur les milieux fragiles, sur la manière dont elles recoupent les droits de l’homme et l’égalité des sexes, et sur les changements nécessaires pour garantir que les populations vulnérables reçoivent des soins fiables et de qualité

Projet nᵒ

109242

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ruhiya Seward

Financement total

CAD$ 458,500

Pays

Jordanie, Moyen-Orient

Programme

Économies en réseaux

Chargé(e) de projet

Sundeep Sahay

Institution

University of Oslo

Institution Country

Norway

Institution Website

http://www.mn.uio.no/ifi/english/