Genre, entrepreneuriat et croissance partagée : les institutions et la promotion des petites et moyennes entreprises à Maurice et au Botswana

Bien souvent, les femmes et les jeunes ne profitent pas pleinement des retombées de la croissance et du développement en Afrique. Toutes sortes d'obstacles d'ordre institutionnel ou d'entraves posées par les politiques les empêchent de réaliser leurs pleines possibilités, notamment comme propriétaires et exploitants de petites et moyennes entreprises (PME). La documentation empirique donne à croire que les organismes des secteurs public et privé chargés de faire la promotion des PME jouent un rôle décisif pour favoriser la croissance partagée - en d'autres mots, une croissance qui intègre les groupes marginalisés tels que les femmes et les jeunes. Pour ce faire, ils encouragent, facilitent et appuient l'entrepreneuriat. Aujourd'hui encore, rares sont les travaux empiriques qui ont étudié cette question dans le contexte des pays en développement. L'étude utilisera des démarches tant quantitatives que qualitatives pour examiner le rôle que jouent ces institutions. Plus précisément, l'équipe de recherche approfondira les liens entre les institutions, le genre, l'entrepreneuriat et la croissance partagée à Maurice et au Botswana. Les objectifs sont les suivants : - examiner la façon dont les politiques institutionnelles et les procédures opérationnelles ont contribué au développement et à la croissance des PME appartenant à des femmes et de celles appartenant à des hommes; - analyser la façon dont les produits et les services offerts par ces institutions ont influencé le développement et la croissance des PME; - examiner les contraintes juridiques et réglementaires auxquelles font face les institutions en matière de promotion du développement et de la croissance des PME; - examiner les contraintes juridiques et réglementaires auxquelles font face les propriétaires de PME dans l'exploitation de leur entreprise; - recommander des politiques en vue d'éliminer les contraintes auxquelles se heurtent les institutions et les PME. L'échantillon de l'étude comptera un millier de PME appartenant à des femmes et à des hommes, soit 500 à Maurice et 500 au Botswana. Les constatations aideront les responsables des politiques à aplanir les obstacles institutionnels auxquels se heurtent les entrepreneurs, particulièrement les femmes. Elles contribueront au développement du secteur des PME dans les deux pays. M. Boopen Seetanah, de l'University of Mauritius Trust, coordonnera le projet avec l'appui du professeur Nathan Okurut, de l'Université du Botswana, à titre de cochercheur.

Projet nᵒ

107420

État du projet

Actif

Date de début

Monday, July 29, 2013

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Okwi, Paul

Financement total

CAD$ 403,100

Pays

Botswana, Maurice

Chargé(e) de projet

Prof Francis Nathan Okurut

Coresponsable de projet

Dr. Boopen Seetanah

Institution

UOM Enterprise Ltd

Site internet

http://www.uom.ac.mu