Exploiter les données ouvertes au profit du développement en Amérique latine et dans les Caraïbes

Ce projet vise à renforcer les obligations en matière de reddition de compte et la légitimité des institutions publiques, à améliorer les services publics et à alimenter la croissance économique en Amérique latine et dans les Caraïbes par l'intermédiaire de la recherche et de l'innovation en ce qui concerne les initiatives relatives aux données ouvertes.

La valeur des données ouvertes
Les données ouvertes sont accessibles gratuitement, normalisées et faciles à consulter. Elles sont le fruit d'un mouvement qui promet de rendre les gouvernements plus transparents, responsables et efficaces. Elles peuvent aussi stimuler la participation citoyenne et créer de nouvelles occasions d'affaires. 

Les gouvernements, les entrepreneurs et les organismes de la société civile en Amérique latine sont intéressés à explorer le potentiel des données ouvertes. Plusieurs gouvernements ont publié des ensembles de données en ligne sur leur budget, l'éducation et la criminalité. Les entrepreneurs sociaux et économiques d'Amérique latine et des Caraïbes peuvent maintenant créer des applications Web et mobiles fondées sur ces données, ce qui pourrait accroître l'efficacité de la prestation de services publics aux citoyens. 

Défis à l'exploitation du plein potentiel des données ouvertes
Malgré les promesses de réformes des données ouvertes afin de s'attaquer aux problèmes de développement, plusieurs difficultés se sont présentées. Celles-ci, tout comme les occasions, ont été explorées à l'occasion de la Latin America and the Caribbean Open Data Conference 2013 à Montevideo, en Uruguay - le premier événement du genre dans la région. 

Une communauté émergente de représentants gouvernementaux, d'acteurs de la société civile, d'universitaires et d'entrepreneurs se sont réunis pour discuter de l'utilisation des données ouvertes dans les domaines de la gouvernance urbaine, de la santé, de l'éducation, des prévisions budgétaires, de la transparence parlementaire, de l'agriculture et de l'environnement. 

L'événement a permis d'en venir au consensus suivant : même si certaines initiatives de données ouvertes existent, elles tendent à être dispersées, ce qui occasionne souvent un chevauchement des activités et un gaspillage de ressources. Des études antérieures sur les données ouvertes ont également révélé le manque d'attention accordé aux conséquences imprévues de la mise en ¿uvre d'initiatives de données ouvertes, comme les violations de la vie privée et l'aggravation de l'exclusion sociale.

S'attaquer aux lacunes par l'intermédiaire d'initiatives de données ouvertes
Dans le but de régler ces problèmes, ce projet appuiera deux initiatives : le Latin American Open Data Institute (Instituto Latinoamericano de Datos Abiertos) et le Caribbean Open Institute. Ces initiatives, qui serviront de laboratoires d'innovation et de recherche, exploreront les occasions et les défis liés à l'utilisation de données ouvertes pour prévenir et résoudre les problèmes de développement. 

En collaboration avec les gouvernements, le secteur privé et la société civile, ces initiatives exploreront les mesures pouvant influer sur la demande de données ouvertes et leur utilisation pour atteindre des objectifs de développement dans la région. En conséquence, les politiques et les pratiques liées aux données ouvertes dans la région devraient être établies de façon plus éclairée. Les gouvernements pourront ainsi atteindre leur objectif de renforcer les obligations en matière de reddition de compte et la légitimité des institutions publiques, d'améliorer les services publics et d'alimenter la croissance économique.

Projet nᵒ

107574

État du projet

Actif

Date de début

Saturday, March 1, 2014

Durée

30 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Perini, Fernando

Financement total

CAD$ 2,542,700

Pays

Global

Chargé(e) de projet

Mario Castillo

Institution

Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes

Site internet

http://www.cepal.org

Coresponsable de projet

Fabrizio Scrollini

Coresponsable de projet

Lucia Abelenda

Institution

Fundación Avina

Site internet

http://www.avina.net

Coresponsable de projet

Mike Mora

Coresponsable de projet

María Fernanda Trigo

Institution

Secrétariat Général de l'Organisation des États américains

Site internet

http://www.oas.org

Chargé(e) de projet

Maurice McNaughton

Institution

University of the West Indies

Site internet

http://www.mona.uwi.edu

Chargé(e) de projet

José M. Alonso

Institution

World Wide Web Foundation

Site internet

http://www.webfoundation.org