Exploiter les données massives pour atteindre les objectifs de développement durable - Créer des compétences dans l’hémisphère sud

Les grandes quantités de données complexes et variables, souvent appelées « données massives », promettent d’améliorer la prestation des services gouvernementaux, de compléter les statistiques officielles et de faciliter le développement dans des secteurs comme la santé, le développement urbain, les transports et l’intervention humanitaire. De plus, la baisse des prix et l’amélioration des fonctionnalités ont démocratisé l’utilisation des données, et les logiciels d’exploitation libre ont élargi l’éventail des mécanismes permettant aux personnes de mener une analyse des données massives sans utiliser des progiciels privés et coûteux. L’intérêt à l’égard de la saisie et de l’analyse de ces ensembles de données à des fins publiques — les données massives pour le développement — est encore relativement nouveau, mais il a augmenté lorsque le Programme de développement pour l’après-2015 a réclamé une révolution des données pour tirer parti des sources de données actuelles et nouvelles afin de suivre les progrès liés aux nouveaux objectifs de développement durable (ODD).

Toutefois, une grande partie des travaux de recherche concernant les données massives pour le développement sont effectués par des entreprises du secteur privé et des organismes du Nord, ce qui a donné lieu à un programme orienté vers les hommes et dicté par le Nord, au lieu d’un programme dicté par les voix du Sud et une collaboration des pays du Sud. Afin de relever ce défi, le projet renforcera les capacités des chercheurs provenant du Sud, en se concentrant sur les activités liées à la mesure des progrès par rapport aux ODD et aux questions de sexospécificité.

Au cours d’une période de deux ans, un réseau mondial travaillera sur les données massives appliquées aux innovations en matière de développement, y compris le renforcement des capacités et les analyses de données massives, en étroite collaboration avec les décideurs politiques et les entreprises du secteur privé. De plus, le réseau développera un point de vue critique sur les questions liées à la marginalisation et aux données massives, au respect de la vie privée, à la sécurité, aux droits, à l’éthique et à la concurrence. En combinant les carrefours régionaux et les efforts de recherche coordonnés à l’échelle mondiale, le réseau intégrera les résultats du projet dans les processus dirigés par les pays du Sud, et représentera les voix du Sud au cours des discussions à l’échelle mondiale.

Projet nᵒ

108602

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Fernando Perini

Financement total

CAD$ 1,463,600

Pays

Nord du Sahara, Sud du Sahara, Asie centrale, Asie du sud, Extrême-Orient, Colombie, Inde, Kenya, Antilles, Amérique Nord et Centrale, Amérique du Sud, Mexique, Rwanda, Sri Lanka

Programme

Économies en réseaux

Chargé(e) de projet

Sriganesh Lokanathan

Institution

LirneAsia

Pays d' institution

Sri Lanka

Site internet

http://www.lirneasia.net

Chargé(e) de projet

Charles Mberi Kimpolo

Institution

The African Institute for Mathematical Sciences - Next Einstein Initiative Foundation (UK)

Pays d' institution

United Kingdom

Site internet

http://www.nexteinstein.org

Chargé(e) de projet

Philipp Schonrock

Institution

Centro de Pensamiento Estratégico Internacional

Pays d' institution

Colombia

Site internet

http://www.cepei.org