Éviter la reprise des conflits par des règlements politiques inclusifs

Les États ayant réussi à s'extraire de la violence et à s'engager dans un processus de développement ont souvent commencé par conclure de bons règlements politiques, ou des pactes entre élites. Ceux-ci prennent parfois la forme d'accords de paix ou de coalitions électorales, voire simplement d'ententes non officielles entre élites concernant les règles politiques et la répartition des bénéfices économiques. Les règlements politiques, par définition, concernent en premier lieu les élites. Ils dépendent de leurs rapports mutuels, pour ne répondre qu'en second lieu aux besoins de la population dans son ensemble. D'après les données probantes dont on dispose à l'heure actuelle, le fait de ne pas privilégier des règlements politiques accroît le risque que les accords de paix soient rompus, que les modalités de partage des pouvoirs soient contestées et que les conflits ressurgissent. Il est manifeste que les règlements politiques sont importants, mais nous commençons à peine à saisir la forme que revêtent ceux qui s'inscrivent ou non dans la durée. Ce projet permettra d'évaluer dans quelle mesure les processus inclusifs et les résultats qui en découlent peuvent consolider les règlements politiques. Pour ce faire, il abordera les besoins de la population dans son ensemble, plutôt que des seules élites. L'équipe de recherche examinera de quelle manière des règlements politiques inclusifs peuvent supprimer les inégalités structurelles qui ont des effets nuisibles sur les relations entre l'État et la société, surtout pour les personnes les plus marginalisées, après un conflit armé. Elle s'efforcera de répondre à de grandes questions, celle-ci par exemple : De quelle manière des règlements politiques inclusifs peuvent-ils contribuer à l'établissement d'une paix et d'une prospérité plus durables et plus équitables pour les couches de la population n'appartenant pas aux élites ? Les chercheurs se pencheront sur six études de cas menées en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Ces travaux contribueront à élargir et à cimenter un réseau de recherche regroupant des analystes et des experts en provenance de pays où sévit actuellement un conflit intraétatique ou qui ont vécu récemment un tel conflit, et qui ont déjà accompli aussi bien des transitions politiques que des transitions menant au rétablissement de la sécurité. L'équipe de recherche s'emploiera à cerner les bonnes pratiques et à dégager les leçons tirées de l'expérience, de manière que l'on puisse fournir un soutien international favorisant la conclusion de règlements politiques à la suite d'un conflit intraétatique, de même que la gouvernance inclusive et l'édification de l'État. Enfin, les chercheurs donneront aussi des conseils en matière de politiques, en vue d'aider à améliorer le soutien que l'on apporte, aux échelons national et international, à la mise en place de règlements politiques plus inclusifs.

Projet nᵒ

107218

État du projet

Terminé

Date de début

Friday, February 15, 2013

Date butoir

Tuesday, June 30, 2015

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Gottsbacher, Markus

Financement total

CAD$ 667,600

Pays

Colombie, EL Salvador, Indonésie, Népal, Afrique du Sud, Soudan

Chargé(e) de projet

Dr. Luis Guillermo Guerrero Guevara

Institution

Fundacion Centro de Investigación y Educación Popular CINEP

Site internet

http://www.cinep.org.co