Évaluation des politiques de lutte contre l'usage nocif de l'alcool en Afrique du Sud

L'Afrique du Sud affiche un des taux les plus élevés de consommation excessive d'alcool, tant chez les hommes que chez les femmes. On a déterminé que l'alcool était l'un des principaux facteurs de risque de décès et d'incapacité au pays; en 2004, 6,3 % de la perte d'années de vie corrigées de l'incapacité était attribuable à l'alcool. Depuis 1994, l'Afrique du Sud a tenté d'infléchir la consommation d'alcool en modifiant ses politiques, notamment en ce qui a trait à la taxe d'accise, en réglementant l'emballage des produits et le taux d'alcoolémie des conducteurs, et en obligeant les fabricants à apposer des étiquettes de mise en garde sur les contenants de produits alcoolisés.

Ce projet vise à évaluer les répercussions des politiques en vigueur et des modifications apportées aux politiques sur les habitudes de consommation d'alcool au sein d'un échantillon de la population générale d'adolescents et d'adultes en Afrique du Sud. Le projet s'inscrit dans une étude menée dans plusieurs pays, l'International Alcohol Control Study (IAC). Il aura recours à une méthode longitudinale reposant sur des panels et tirera parti d'expériences réalisées dans les conditions naturelles, dans le cadre desquelles des modifications aux politiques seront apportées dans une localité ou dans un pays, et non dans un autre. Les chercheurs réuniront de l'information sur le contexte d'élaboration des politiques relatives à la consommation d'alcool au moyen d'un protocole établi à cette fin, l'Alcohol Environment Protocol (AEP). On mènera en outre une enquête longitudinale auprès d'individus choisis à l'échelon communautaire. Les questions de l'enquête ainsi que l'analyse des données tiendront aussi compte des considérations sexospécifiques. L'étude mettra en lumière les facteurs qui influent sur la mise en oeuvre des politiques, les contextes dans lesquels diverses politiques s'avèrent efficaces et les incidences différentes qu'ont diverses politiques sur tel ou tel groupe démographique (selon l'âge, la situation socioéconomique ou le sexe). La recherche devrait déboucher sur le resserrement des politiques de lutte contre l'usage nocif de l'alcool dans diverses régions de l'Afrique du Sud et aura probablement des retombées pertinentes pour d'autres pays de l'Afrique subsaharienne.

Projet nᵒ

107198

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, December 13, 2012

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Lecours, Natacha

Financement total

CAD$ 407,100

Pays

Afrique du Sud

Chargé(e) de projet

Charles Parry

Institution

South African Medical Research Council

Site internet

http://www.mrc.ac.za