Évaluation de l’efficacité de l’amélioration du milieu urbain dans la prévention de la violence en Afrique du Sud

Axe de recherche

Le présent projet de recherche a pour objet d’évaluer l’efficacité des efforts déployés en vue d’améliorer les centres urbains en Afrique du Sud, à savoir des interventions ayant pour but de modifier les environnements urbains et les espaces publics, la prestation de services aux victimes de violence et la participation directe des collectivités touchées par la violence aux mesures de réduction de la violence.

Le défi

L’Afrique du Sud est aux prises avec des niveaux de violence interpersonnelle anormalement élevés. Cette forme de violence est associée aux inégalités de revenu et à la pauvreté. Fait à noter, l’Afrique du Sud est non seulement l’un des pays les plus violents au monde, mais aussi l’un des pays où les inégalités de revenu sont les plus criantes. Selon des données récentes, 13 % des décès prématurés sont attribuables à un homicide, et les homicides sont la deuxième cause de décès après le VIH/sida. Afin de renverser cette tendance alarmante, la Ville du Cap a lancé dans le township de Khayelitsha un projet intitulé Violence Prevention through Urban Upgrading (VPUU). Il ressort d’une évaluation préliminaire que, par suite des mesures d’amélioration du milieu urbain prises dans le cadre du projet VPUU, le nombre d’homicides a diminué et le sentiment de sécurité, augmenté, dans le township. Les autorités admettent toutefois que les sondages utilisés pour évaluer le sentiment de sécurité ne sont pas fiables. Le présent projet contribuera à remédier à cette situation en fournissant une évaluation plus approfondie de l’efficacité du projet VPUU pour ce qui est de réduire la violence.

La recherche

Le projet de recherche prendra la forme d’une étude d’observation et d’évaluation qui examinera les effets de l’amélioration du milieu urbain sur la sécurité au sein d’une collectivité donnée. Il examinera aussi en quoi la violence faite aux femmes et les actes de violence perpétrés par les hommes dégradent le tissu social en Afrique du Sud et perpétuent le cycle intergénérationnel de la violence dans les collectivités touchées.

Le projet vise à

  • évaluer la mesure dans laquelle les interventions visant les infrastructures parviennent à réduire la violence interpersonnelle dans les collectivités à faible revenu;
  • évaluer la mesure dans laquelle l’amélioration du milieu urbain permet de réduire certaines formes de violence interpersonnelle envers des groupes à risque donnés;
  • examiner si l’investissement dans l’amélioration du milieu urbain s’accompagne d’une amélioration sur le plan du VIH, de la tuberculose, de la diarrhée et de la santé mentale, tous des facteurs qui perpétuent eux aussi la pauvreté et les inégalités.

Incidences escomptées

Le projet donnera lieu à la production d’articles destinés à des revues savantes et de rapports à l’intention des responsables des politiques. Les données devraient être reprises dans des articles de recherche rédigés par des étudiants associés au projet. Enfin, les constatations serviront à orienter des interventions à l’échelle de la collectivité et sur le plan des politiques.

Projet nᵒ

107329

État du projet

Actif

Date de début

Monday, April 1, 2013

Date butoir

Wednesday, June 1, 2016

Durée

38 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Salahub, Jennifer

Financement total

CAD$ 498,700

Pays

Afrique du Sud

Chargé(e) de projet

Richard Matzopoulos

Institution

University of Cape Town

Pays d' institution

Afrique du Sud

Site internet

http://www.uct.ac.za