Évaluation de l'efficacité de l'amélioration du milieu urbain dans la prévention de la violence en Afrique du Sud

Le projet Violence Prevention through Urban Upgrading (VPUU), financé conjointement par la Banque allemande de développement et la Ville du Cap, en Afrique du Sud, fournit un excellent exemple d'un ensemble d'interventions fondées sur des données probantes, visant à prévenir la violence, qui ont été conçues pour s'attaquer à la totalité des facteurs déterminants de la violence urbaine. La démarche du projet VPUU est centrée sur trois grandes interventions :
- améliorer les environnements urbains et les espaces publics;
- fournir des services aux victimes de violence, y compris un accès élargi à la justice, des patrouilles de quartier et des possibilités de formation;
- créer des mécanismes de consultation et de participation afin que soient pris en compte les points de vue des collectivités touchées en ce qui a trait aux types d'investissements et d'interventions nécessaires pour réduire la violence urbaine.

Quoique le projet VPUU ait suscité beaucoup d'intérêt, nul ne sait s'il fonctionne.

Ce projet de recherche a pour but d'évaluer l'efficacité des mesures d'amélioration du milieu urbain qui ont été prises en se fondant sur la démarche de participation communautaire préconisée par le projet VPUU afin de réduire la violence et d'accroître la sécurité dans certaines zones du Cap. Plus particulièrement, les chercheurs se proposent :
- d'évaluer la mesure dans laquelle les interventions visant les infrastructures parviennent à réduire la violence interpersonnelle dans les collectivités à faible revenu;
- d'évaluer la mesure dans laquelle l'amélioration du milieu urbain permet de réduire certaines formes de violence interpersonnelle envers des groupes à risque;
- de déterminer quelle incidence l'amélioration du milieu urbain peut exercer, d'une part, sur les catalyseurs de la violence interpersonnelle, comme l'accès à l'alcool, et d'autre part sur les facteurs de sécurité, comme l'éclairage des rues;
- d'évaluer l'efficacité de ces interventions en ce qui concerne aussi bien les facteurs environnementaux, comme l'accès aux services sociaux, que les facteurs sociaux et communautaires, comme l'inscription à l'école et la participation aux élections;
- d'examiner si les investissements dans l'amélioration du milieu urbain peuvent se traduire par des progrès sur le plan de la santé, en ce qui a trait par exemple au VIH, à la tuberculose, à la diarrhée et aux problèmes de santé mentale.

Le projet se fonde sur l'approche de santé publique relative à la prévention de la violence interpersonnelle. L'équipe de recherche adoptera un éventail de démarches théoriques et méthodologiques, conjuguées à la recherche-action participative. Cela permettra aux chercheurs de mener à bien une évaluation exhaustive de la mesure dans laquelle les améliorations apportées au milieu urbain ont effectivement contribué à réduire la violence, la pauvreté et les inégalités dans la ville. La recherche aidera à mettre au point la politique de la Ville du Cap en matière de prévention de la violence.

Ce projet s'inscrit dans l'initiative Villes sûres et inclusives, qui vise à constituer une assise de données probantes sur les liens entre la violence, la pauvreté et les inégalités en milieu urbain. Financée conjointement par le CRDI et le DFID, cette initiative cherche à cerner les stratégies les plus efficaces pour contrer ces phénomènes en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.

Projet nᵒ

107329

État du projet

Actif

Date de début

Friday, décembre 21, 2012

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Jennifer Salahub

Financement total

CAD$ 498,700

Chargé(e) de projet

Richard Matzopoulos

Chargé(e) de projet

Rosina Mbobo

Institution

University of Cape Town

Pays d' institution

South Africa

Site internet

http://www.uct.ac.za