Évaluation de l'efficacité de la Western Cape Liquor Act à Khayelitsha

L'alcool est un des principaux facteurs de risque en ce qui a trait aux niveaux exceptionnellement élevés de violence interpersonnelle dans la province du Cap-Oriental, en Afrique du Sud. C'est aussi un important facteur de maladie. La réduction de l'accès à l'alcool est l'une des diverses stratégies recommandées pour réduire les méfaits causés par l'alcool; on a déterminé qu'il s'agissait aussi d'une intervention pertinente dans les régions les plus pauvres, où les ventes sont très peu réglementées. La Western Cape Liquor Act a été mise en application à Khayelitsha, le plus grand township de la province, dans le but de réduire l'accès à l'alcool en limitant les heures d'ouverture des débits, tant autorisés que non autorisés. Plusieurs autres interventions en cours pourraient elles aussi avoir un effet sur la disponibilité de l'alcool, par exemple des interventions policières ponctuelles durant les heures de fermeture, le regroupement des débits de boissons, un programme de tavernes sécuritaires et des interventions permanentes auprès des collectivités touchées pour cibler les zones où le taux de criminalité est élevé. Toutefois, on n'a encore mis en oeuvre aucune stratégie globale pour évaluer les répercussions de ces mesures.

Cette étude se penchera sur l'intervention à Khayelitsha afin de déterminer si des interventions physiques (comme le déménagement des débits), sociales (notamment par voie législative) ou économiques (qui ont une portée plus générale et qui ne ciblent pas particulièrement l'alcool) arrivent à restreindre l'accès à l'alcool. On tentera aussi de déterminer quel ensemble d'interventions est le plus efficace et l'on cherchera à savoir si la réduction de l'accès engendre une diminution des méfaits causés par l'alcool dans le township. En se fondant sur diverses sources de données pour mesurer les répercussions directes et indirectes de la réduction de l'accès à l'alcool ainsi que la portée de diverses interventions, l'étude documentera les facteurs de réussite décisifs ainsi que les obstacles auxquels se heurtent les interventions. Les constatations qui émaneront de la recherche pourraient convaincre d'autres provinces de l'Afrique du Sud d'investir dans des stratégies semblables.

Projet nᵒ

107202

État du projet

Actif

Date de début

Friday, January 25, 2013

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Lecours, Natacha

Financement total

CAD$ 287,300

Pays

Afrique du Sud

Chargé(e) de projet

Richard Matzopoulos

Institution

University of Cape Town

Site internet

http://www.uct.ac.za