Évaluation de l'eau dans un climat et une économie en évolution dans la région de Gran Chaco Americano

Les changements climatiques et la déforestation sont causés par une sécheresse extrême, des pluies intenses et des inondations dans la région de Gran Chaco Americano. Cette vaste plaine s'étend au nord de l'Argentine, au sud-est de la Bolivie, au nord-ouest du Paraguay et au sud-ouest du Brésil. Dans le cadre de ce projet, on examinera le problème en évaluant les répercussions socio-économiques des changements climatiques sur les systèmes de production de la région relativement aux ressources en eau.

Perte d'habitat naturel
Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat des Nations Unies, on prévoit la plus grande perte d'habitat naturel dans la région du Chaco en raison de la déforestation causée par l'expansion agricole. Cette activité de déforestation a augmenté au cours de la dernière décennie.

La région a été exploitée pour mettre en place des systèmes de production agricole à grande échelle afin de répondre à la demande internationale. Les évaluations des basses terres et le caractère adéquat de la région pour la culture du soja et la culture pour biocarburants ont entraîné la perte d'habitat. Au cours des huit dernières années, environ 2,5 millions d'hectares de forêt naturelle ont été défrichés et convertis en pâturage et en terres agricoles.

Changements climatiques et ressources en eau
Les changements climatiques attendus dans la région de Gran Chaco devraient s'observer par une hausse de la température annuelle moyenne de plus de 1 °C d'ici 2040. Dans certaines régions, comme à Santa Cruz, en Bolivie, la hausse pourrait être de l'ordre de 1,75 °C. Les changements dans les précipitations sont moins certains, mais les tendances portent à croire que la distribution saisonnière et spatiale des précipitations variera davantage.

La région est actuellement limitée dans sa capacité de s'adapter en raison de sa forte dépendance envers l'agriculture, du manque d'infrastructure pour gérer les ressources en eau et de la faiblesse des institutions.

Développement durable dans la région de Gran Chaco
En mars 2007, l'Argentine, la Bolivie et le Paraguay ont ratifié l'accord-cadre de coopération pour le Programme d'action sur le développement durable sous-régional de Gran Chaco Americano. L'accord a pour but :
- d'améliorer les conditions socio-économiques des gens;
- de mettre en place des mesures concrètes visant à réduire la dégradation des écosystèmes dans la région de Chaco;
- de préserver la diversité biologique et culturelle.

Nouvelles connaissances requises
De récentes études ont porté sur la compréhension de la vulnérabilité des écosystèmes dans la région de Chaco. Une recherche antérieure financée par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) a permis de cerner des changements dans l'utilisation des terres, celles-ci étant exploitées de façon intensive et permanente aux fins de commercialisation (pâturage et agriculture).

Ce projet, qui s'appuiera sur des études antérieures, soutiendra des travaux de recherche dans le cadre desquels :
- on évaluera les répercussions socio-économiques des changements climatiques dans la région;
- on examinera la relation entre les besoins en eau et la production agricole au moyen d'une analyse de l'eau virtuelle;
nière et spatiale des précipitations variera davantage.

La région est actuellement limitée dans sa capacité de s'adapter en raison de sa forte dépendance envers l'agriculture, du manque d'infrastructure pour gérer les ressources en eau et de la faiblesse des institutions.

Développement durable dans la région de Gran Chaco
En mars 2007, l'Argentine, la Bolivie et le Paraguay ont ratifié l'accord-cadre de coopération pour le Programme d'action sur le développement durable sous-régional de Gran Chaco Americano. L'accord a pour but :
- d'améliorer les conditions socio-économiques des gens;
- de mettre en place des mesures concrètes visant à réduire la dégradation des écosystèmes dans la région de Chaco;
- de préserver la diversité biologique et culturelle.

Nouvelles connaissances requises
De récentes études ont porté sur la compréhension de la vulnérabilité des écosystèmes dans la région de Chaco. Une recherche antérieure financée par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) a permis de cerner des changements dans l'utilisation des terres, celles-ci étant exploitées de façon intensive et permanente aux fins de commercialisation (pâturage et agriculture).

Ce projet, qui s'appuiera sur des études antérieures, soutiendra des travaux de recherche dans le cadre desquels :
- on évaluera les répercussions socio-économiques des changements climatiques dans la région;
- on examinera la relation entre les besoins en eau et la production agricole au moyen d'une analyse de l'eau virtuelle;
- on effectuera une analyse de rentabilité des méthodes de stockage de l'eau destiné à la consommation humaine et aux pâturages;
- on organisera des activités qui rassembleront les chercheurs, les décideurs, le secteur privé et les collectivités dans le but de communiquer les résultats obtenus et de discuter des options d'adaptation;
- on fournira des données probantes de nature socio-économique aux gouvernements nationaux afin d'appuyer la prise de décisions informées visant l'adoption de politiques communes.

L'équipe de projet rencontrera d'importants bailleurs de fonds afin d'obtenir du financement pour de futurs travaux de recherche qui appuieront l'adoption d'outils et de technologies de gestion des risques dans la sous-région de Dry Chaco (selon les décisions prises à la Conférence des parties qui aura lieu à Paris en décembre 2015).

Projet nᵒ

107678

État du projet

Actif

Date de début

Monday, February 16, 2015

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ubal Giordano, Walter

Financement total

CAD$ 307,900

Pays

Argentine, Bolivie, Paraguay

Chargé(e) de projet

Scribano, Rossana

Institution

Desarrollo, Participación y Ciudadanía

Site internet

http://www.desarrollo.edu.py