Étude de l’utilisation de la technologie des nanobulles en aquaculture

Les petites et moyennes entreprises aquacoles d’Asie luttent pour réduire les maladies infectieuses dans leurs exploitations. Dans certains cas, l’utilisation d’antimicrobiens pour lutter contre les maladies bactériennes a fait l’objet d’abus et la résistance aux antimicrobiens associée aux pratiques aquacoles a été documentée. Il est essentiel de trouver des solutions de rechange rentables à l’utilisation d’antimicrobiens pour assurer la durabilité des petites fermes dans les pays en développement.

La technologie des nanobulles — des cavités gazeuses nanoscopiques (généralement un espace aérifère) dans des solutions aqueuses qui ont la capacité de modifier les caractéristiques normales de l’eau — a transformé les industries de traitement des eaux usées dans le monde. Les recherches sur les nouvelles applications des nanobulles suggèrent que de nombreuses industries, y compris l’aquaculture, pourraient bénéficier de cette technologie de désinfection innovante et non chimique. Ce projet propose d’évaluer si la technologie des nanobulles peut réduire les agents pathogènes dans une ferme lors d’une épidémie; améliorer l’efficacité des vaccins; réduire le niveau d’antibiotiques dans le milieu aquatique pendant les traitements thérapeutiques; et améliorer le taux de croissance des poissons et crevettes en Asie.

Une série d’expériences en laboratoire et sur le terrain sur les pathogènes des animaux aquatiques d’eau douce et d’eau salée sera menée à Hong Kong, en Thaïlande et au Vietnam pour déterminer l’effet de la technologie des nanobulles sur différents types de systèmes d’aquaculture. Les effets de l’exposition aux nanobulles sur la santé et la croissance des poissons et des crevettes seront évalués, de même que la possibilité pour la technologie de réduire le niveau d’antimicrobiens détecté dans l’eau après les traitements métaphylactiques. Ce projet pourrait réduire considérablement l’utilisation des antimicrobiens en aquaculture et fournira aux agriculteurs un outil pour réduire l’exposition aux agents pathogènes dans les fermes, améliorer l’efficacité des vaccins, favoriser la croissance sans l’utilisation d’antimicrobiens et lier et éliminer les antimicrobiens qui se détachent des aliments médicamentés pendant les traitements thérapeutiques.

Projet nᵒ

109050

État du projet

Actif

Durée

33 mois

Financement total

CAD$ 2,751,400

Pays

Thaïlande, Vietnam

Programme

InnoVet-AMR: Innovative Veterinary Solutions for Antimicrobial Resistance

Chargé(e) de projet

Sophie St-Hilaire

Institution

City University of Hong Kong

Institution Country

Hong Kong

Institution Website

http://www.cityu.edu.hk/

Chargé(e) de projet

Phan Van

Institution

Research Institute for Aquaculture No. 1

Institution Country

Viet Nam

Chargé(e) de projet

Ha Thanh Dong

Institution

Suan Sunandha Rajabhat University

Institution Country

Thailand

Institution Website

https://ssru.ac.th/en/index.php