Étude de délimitation pour le renforcement des capacités en matière de politique cybernétique dans les pays en développement

Ce projet permettra de mieux comprendre l'état de l'élaboration des politiques cybernétiques dans les pays en développement. Les chercheurs examineront les questions de politique cybernétique, les lois existantes et la façon dont elles sont appliquées, ainsi que les capacités d'élaboration de politiques dans les pays en développement.

Technologie, connectivité mondiale et droits
Les technologies numériques et de réseau s'intègrent de plus en plus à la vie quotidienne des gens partout dans le monde, faisant apparaître de nouveaux enjeux de politique et de gouvernance pour les pays en développement. À mesure que la connectivité mondiale gagne du terrain, elle pousse les décideurs à faire face à un environnement numérique incertain, non traditionnel et en croissance rapide.

Par exemple, les systèmes associés aux comptes en argent mobile et à la gouvernance électronique peuvent être vulnérables. Les pays en développement manquent souvent de latitude pour faire face aux menaces imprévisibles de la cybercriminalité. D'un autre côté, les problèmes de sécurité peuvent être utilisés comme excuse par les gouvernements pour porter atteintes aux droits individuels et à la vie privée. Cela peut entraîner une surveillance, une censure et une répression omniprésentes pour réprimer les dissidents et les opposants politiques.

Une politique capable de suivre le rythme des changements
Alors que les nouvelles technologies se multiplient et que les gouvernements tentent de réformer les systèmes de télécommunications, ces problèmes vont prendre de l'ampleur. Les pays en développement doivent être capables d'investir dans l'innovation pour le développement économique, tout en garantissant les droits des populations à la sécurité, à la liberté d'expression et au respect de la vie privée.

Les décideurs doivent être en mesure de créer des solutions qui mettent en équilibre le fait de renforcer la cyber-résilience et d'affronter les défis socioéconomiques. Cet environnement politique en constante évolution nécessite l'intervention d'experts qui comprennent les tensions inhérentes entre la sécurité, les droits et le développement équitable, ainsi que de décideurs capables de suivre le rythme des changements.

Le développement de la politique cybernétique doit faire fusionner les grandes questions politiques et juridiques liées à la protection des données, à la vie privée, à la protection des consommateurs, et aux droits de la propriété intellectuelle avec des discussions hautement techniques sur les transactions électroniques, la signature électronique et l'authentification, la fiscalité électronique et la sécurité de l'information. À cette fin, des mesures de collaboration et de coopération sont indispensables pour garantir que les discussions relatives au cyberterrorisme n'occultent pas les questions plus larges relatives au développement.

Des recherches visant à clarifier les questions, les thématiques et les technologies
Ce projet de délimitation de la portée mettra sur pied le cadre conceptuel nécessaire à la réalisation de politiques cybernétiques bien conçues. L'objectif est de favoriser des systèmes d'information et une infrastructure de communication ouverts, sûrs et fiables afin de soutenir le commerce et les échanges internationaux. Il est également important que ces politiques assurent une sécurité rationnelle et intelligente tout en protégeant la liberté d'expression et l'innovation.

L'équipe du projet cherchera à susciter des débats multidimensionnels sur les défis qui se posent lorsque la sécurité, le développement humain et les libertés civiles se rencontrent. Les fonds seront utilisés pour élaborer deux documents de délimitation et de référence, ainsi que pour organiser un atelier. Cela devrait permettre de mieux comprendre les questions relatives à la politique cybernétique dans les pays en développement. Il en résultera un plan d'action visant à renforcer les connaissances et les compétences en matière d'élaboration de politiques cybernétiques dans les pays en développement.

Projet nᵒ

108050

État du projet

Actif

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ruhiya Seward

Financement total

CAD$ 60,000

Pays

Mondial

Institution

International Development Research Centre/Centre de recherches pour le développement international/Centro Internacional de Investigaciones para el Desarrollo

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.idrc.ca