État de préparation à adopter des politiques de prévention des maladies non transmissibles liées à l’alimentation en Afrique

La consommation grandissante d’aliments néfastes pour la santé alourdit le fardeau des maladies non transmissibles (MNT) partout en Afrique subsaharienne. Les interventions financières et stratégiques dans le but de contrer les MNT, telles que la hausse de la taxe sur les boissons sucrées, ont été jugées rentables par le milieu mondial de la santé. Cependant, la voie vers l’adoption et la mise en oeuvre de telles interventions est parsemée d’embuches.

Dans le but de mieux comprendre l’ensemble du paysage politique dans lequel s’inscrit l’élaboration et l’exécution de politiques sur les MNT, ce projet propose une analyse de l’environnement propre à l’Afrique de l’Est (Kenya, Rwanda, Tanzanie et Ouganda) et à l’Afrique australe (Botswana, Namibie et Zambie). Le projet devrait permettre d’évaluer les données probantes actuelles et nécessaires sur les avantages potentiels d’interventions financières et stratégiques liées aux MNT et de déterminer les facteurs nuisant à l’adoption de telles interventions. Une meilleure compréhension de la nature de la charge de morbidité, des contraintes liées aux données, des facteurs politico-économiques pertinents, des principaux acteurs et l’environnement de politique actuel aidera à établir des données probantes réalistes, précises et ciblées en faveur de l’adoption d’interventions financières et stratégiques adaptées à la réalité de chaque pays.

Les travaux seront dirigés par des chercheurs de l’unité PRICELESS SA (Priority Cost Effective Lessons for System Strengthening South Africa) de l’École de santé publique de l’Université de Witwatersrand à Johannesburg en Afrique du Sud. Ces chercheurs collaboreront avec des chercheurs établis dans des Instituts de recherche en politiques économiques ou dans des établissements universitaires dans chacun des sept pays participants. Les principaux résultats viseront à mieux comprendre si des politiques de prévention des MNT liées à l’alimentation seraient nécessaires et appropriées, à savoir si la mise en oeuvre de telles politiques serait possible et à formuler des recommandations de santé publique adaptées aux pays et aux contextes sur les interventions financières et stratégiques pour la prévention des MNT liées à l’alimentation.

Projet nᵒ

108648

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Samuel Oji Oti

Financement total

CAD$ 580,700

Pays

Botswana, Kenya, Namibie, Rwanda, Sud du Sahara, Tanzanie, Ouganda, Zambie

Programme

Alimentation, environnement et santé

Chargé(e) de projet

Karen Hofman

Institution

Wits Health Consortium (Proprietary) Ltd.

Institution Country

South Africa

Institution Website

http://www.whc.co.za