Étape de planification - Renforcement de la communauté du continuum de soins hospitaliers à Marrere, au Mozambique (ISMEA)

Trop de femmes continuent de mourir en couches au Mozambique, particulièrement dans la province de Nampula, au nord. Le présent projet offrira du soutien aux intervenants du système de santé pour leur permettre de trouver des solutions durables au problème. Cela renforcera notamment le continuum de soins de santé maternelle entre la communauté et l'établissement de santé de Marrera, au Mozambique.

Malgré certains progrès réalisés dans la réduction de la mortalité maternelle, le rapport Tendances de la mortalité maternelle : 1990-2015, produit par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), le Groupe de la Banque mondiale et la Division de la population des Nations Unies, confirme un taux de mortalité maternelle de 489 pour 100 000 naissances vivantes au Mozambique.

On estime que 11 % des décès maternels sont liés au SIDA, soit l'un des cinq taux les plus élevés au monde. Le rapport stupéfiant publié en 2013 par le FNUAP, Adolescent Pregnancy, a confirmé que le Mozambique se trouve également au cinquième rang dans le monde pour ce qui est du nombre de grossesses précoces. En tout, 42 % des femmes âgées de 20 à 24 ans ont donné naissance avant l'âge de 18 ans. Au Mozambique, la province de Nampula possède un des taux de naissance chez les adolescentes les plus élevés, avec 210 adolescentes sur 1 000 donnant naissance entre 15 et 19 ans. Le journal médical britannique The Lancet a noté que cette province est celle où l'on recourt le moins aux services d'accouchement et de soins postnataux en établissement de santé au pays.

Partenariat de recherche en santé
L'Universidade Lúrio collaborera avec l'Université de la Saskatchewan à la préparation d'une recherche visant à remédier à ces problèmes. Leur objectif est de créer une base de données probantes, de soutenir la participation des intervenants et de bâtir un consensus sur les questions de recherche prioritaires.

L'Universidade Lúrio profite d'un solide partenariat avec le ministère de la Santé du Nampula et les membres de la communauté de Marrere. Grâce à son programme One Student, One Family, 700 étudiants en sciences de la santé visitent et suivent des familles de leur voisinage pendant leurs études. L'université mettra ces relations à profit pour explorer des solutions novatrices applicables aux contextes du Nampula et de Marrere. L'équipe de projet solidifiera également ses liens avec les intervenants nationaux pour jeter les bases de l'application à grande échelle des innovations fructueuses.

Ce projet est financé par le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d'Afrique (ISMEA). Il s'agit d'une initiative de 36 millions de dollars financée par Affaires mondiales Canada, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Projet nᵒ

108034

État du projet

Actif

Durée

8 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Sue GODT

Financement total

CAD$ 156,910

Pays

Mozambique

Chargé(e) de projet

Celso Belo

Institution

Universidade Lúrio

Pays d' institution

Mozambique

Site internet

http://www.unilurio.ac.mz