Emploi et migration des jeunes en Afrique de l'Ouest

Le projet vise à aider les pays d'Afrique de l'Ouest à se doter de politiques fondées sur une meilleure connaissance à la fois des raisons pour lesquelles les jeunes quittent les zones rurales, et des activités économiques qu'ils exercent en ville.

Nombreux sont les jeunes hommes et les jeunes femmes, dans les régions rurales d'Afrique de l'Ouest sujettes à la sécheresse, qui décident de partir en raison du manque d'emplois décents. Une meilleure connaissance du marché du travail dans les zones rurales peut contribuer à hausser le niveau de vie. Mais ce n'est qu'un aspect du problème : il est tout aussi important d'effectuer de la recherche sur la façon dont les jeunes gagnent leur vie lorsqu'ils migrent en ville, et sur le fonctionnement du marché du travail dans les milieux urbains. Le projet examinera ces questions, qui touchent tant les jeunes hommes que les jeunes femmes.

Les travaux visent notamment à établir une description contrastée de l'expérience respective des jeunes hommes et des jeunes femmes, tant dans les zones rurales que dans les milieux urbains. Les chercheurs veulent en outre étudier l'impact de la migration sur les économies rurales, en prêtant une attention particulière au cas des femmes vivant à la campagne et aux questions concernant le régime foncier.

Mené par l'Initiative prospective agricole et rurale du Sénégal et par le Centre d'études, de documentation et de recherches économiques et sociales du Burkina Faso, le projet analysera les marchés du travail ruraux des deux pays. Les chercheurs se pencheront aussi sur les déterminants de la productivité, dans l'économie non structurée où se retrouvent souvent les jeunes qui migrent en ville.

Des analyses seront produites pour chaque pays à l'aide d'outils d'enquête perfectionnés et de données secondaires. Ces rapports proposeront aux responsables des politiques des moyens d'améliorer le fonctionnement des marchés du travail ruraux. Ces solutions pourraient aussi inspirer la création d'activités urbaines à petite échelle plus prometteuses que celles qui existent déjà.

Les travaux donneront également lieu à la rédaction d'articles scientifiques que les partenaires présenteront à l'occasion de réunions professionnelles, ainsi qu'à la réalisation d'une vidéo.

Projet nᵒ

106759

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, August 2, 2012

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Mbiekop Ouahouo, Flaubert

Financement total

CAD$ 732,400

Pays

Burkina Faso, Mali, Sénégal

Chargé(e) de projet

Laurence Touré

Institution

Association de Recherche et de Formation en Enthropologie des Dynamiques Locales

Chargé(e) de projet

Dr. Ibrahima Hathié

Institution

Initiative Prospective Agricole et Rurale

Site internet

http://www.ipar.sn

Chargé(e) de projet

LANKOANDE Gountiéni Damien

Institution

Université de Ouagadougou