Élites, crime organisé, violence et érosion de l'État en Colombie, au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua

En dépit d'un consensus sur le fait que le crime organisé en Amérique latine prend de l'ampleur et prolifère sur le plan géographique, peu de travaux de recherche s'intéressent à l'incidence du crime organisé sur le développement social, économique et démocratique. Le présent projet vise donc à constituer une assise de données probantes faisant état de la façon dont les relations complexes qui existent entre les élites politiques et les groupes criminels organisés influent sur le développement économique, politique et social dans quatre pays d'Amérique latine.

En reconnaissance du fait que la présence et l'influence des acteurs du crime organisé ne se limitent pas aux États défaillants et aux économies en déroute, le projet fait appel à la théorie du capital social et à la théorie des réseaux pour expliquer les relations complexes qui lient les élites aux groupes criminels. En Colombie, au Honduras, au Guatemala et au Nicaragua, des chercheurs produiront trois documents dans lesquels ils passeront au crible ces relations et recommanderont des politiques et des plans d'action. Enfin, on formulera des recommandations en matière de politiques publiques proposant des stratégies visant à améliorer l'efficacité des interventions des pouvoirs publics.

En documentant les types d'alliances qui unissent les élites locales aux groupes criminels et en évaluant les répercussions de ces relations sur la légitimité et l'obligation de rendre des comptes des pouvoirs publics, ce projet de recherche fournira aux chercheurs, aux analystes et aux responsables des politiques de nouveaux outils en vue de contrer l'expansion du trafic de stupéfiants, de personnes et d'armes dans la région. Le projet recourra en outre aussi bien aux médias classiques et qu'aux nouveaux médias (comme les blogues et les réseaux sociaux) pour communiquer avec un vaste public. Lors de conférences nationales tenues dans chacun des quatre pays, des chercheurs, des journalistes et des représentants des gouvernements prendront appui sur les résultats de recherche pour élaborer conjointement des politiques visant à favoriser une reddition de comptes et une légitimité accrues de la part des pouvoirs publics. Ces conférences comprendront des activités de renforcement des capacités des chercheurs et des journalistes locaux afin que ceux-ci soient en mesure de poursuivre le travail. Les résultats du projet seront publiés sur le Web et dans les médias classiques.

Projet nᵒ

107042

État du projet

Terminé

Date de début

Sunday, September 9, 2012

Date butoir

Monday, March 9, 2015

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Gottsbacher, Markus

Financement total

CAD$ 563,600

Pays

Colombie, Guatemala, Honduras, Nicaragua

Chargé(e) de projet

Steven Dudley

Institution

Fundación Insight Crime

Site internet

http://www.insightcrime.org