Élevage de la chèvre laitière et production de plantes à racines en Tanzanie

Le défi

Plus de 80 % des Tanzaniens vivent en milieu rural et comptent sur l’agriculture et l’élevage pour leur subsistance. Les revenus et la nourriture qu’ils tirent de la production animale proviennent en premier lieu de l’élevage bovin et, en second lieu, de l’élevage caprin. Malheureusement, la manière dont les chèvres sont nourries conduit souvent à de piètres taux de croissance et de production laitière.

La recherche

Financé par le CRDI et AMC dans le cadre du Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI), ce projet vise à accroître la sécurité alimentaire et à améliorer la nutrition en Tanzanie grâce à un programme intégré d’élevage de la chèvre et de culture de plantes à racines qui permettra d’augmenter la production de lait et de viande de chèvre.

Les chercheurs s’emploient à tester des variétés améliorées de manioc et de patate douce, dans le but d’en accroître la production, d’améliorer la nutrition des ménages et de mettre au point des stratégies optimales pour l’alimentation des chèvres. Les chercheurs se concentrent sur les impacts environnementaux, les possibilités de mise en marché et la lutte contre les maladies. Ils cherchent en outre des moyens de faire participer davantage les femmes à la recherche, de manière à susciter des retombées durables, tant pour les ménages que sur le plan nutritionnel.

Leurs travaux devraient mettre en place des conditions propices à l’adoption à grande échelle de meilleures pratiques d’agriculture et d’élevage dans l’ensemble de la Tanzanie et ailleurs en Afrique de l’Est.

Les résultats attendus

  • Augmentation du nombre de chèvres issues de croisements et de la production de lait, grâce à de meilleures races de chèvres, à de meilleures pratiques sanitaires et à la diminution des maladies
  • Amélioration des variétés de manioc et de patate douce, de la productivité de ces cultures et de leur traitement après la récolte
  • Augmentation de la consommation par les ménages de lait de chèvre, de patate douce et de manioc produits sur place 
  • Création de nouvelles possibilités de mise en marché pour les produits de la chèvre et les plantes à racines
  • Accentuation du rôle des femmes tant dans la production culturale que dans la production animale

Projet nᵒ

106512

État du projet

Terminé

Date de début

Tuesday, March 1, 2011

Date butoir

Sunday, August 31, 2014

Durée

42 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Pascal Sanginga

Financement total

CAD$ 1,688,827

Pays

Tanzanie

Institution

International Development Research Centre

Site internet

http://www.idrc.ca

Chargé(e) de projet

Dr. Gordon M. Hickey

Institution

Royal Institution for the Advancement of Learning/McGill University

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.mcgill.ca

Chargé(e) de projet

Dr. Lutta Muhammad

Institution

Kenya Agricultural & Livestock Research Organization

Pays d' institution

Kenya

Site internet

http://www.kari.org