Dimensions intersectorielles des conflits au sujet de l'utilisation de l'eau en agriculture pluviale

L'eau se fait de plus en plus rare sur la planète. Dans ce contexte, la tension entre des besoins différents, à savoir l'accès à l'eau potable et l'accès à l'eau d'irrigation, entraînent des conflits au sujet de l'accès à l'eau pour l'agriculture. En Inde, le cadre juridique qui régit les conflits est solide sur le plan conceptuel, mais il est peu efficace lorsque des besoins différents sont en jeu. Il s'ensuit des contestations. Le problème découle en grande partie de la vision sectorielle de l'eau en Inde, où l'on fait une distinction entre les droits relatifs aux eaux de surface et aux eaux souterraines. Il y a aussi des règlements distincts pour l'approvisionnement en eau d'irrigation et en eau potable.

Ce projet examinera le différend relatif au lac Rajsamand, lequel fait l'objet de procédures judiciaires depuis plusieurs années. Les chercheurs recueilleront des données primaires auprès d'un éventail d'intervenants et utiliseront des données secondaires pour analyser ce cas. Le projet comblera une importante lacune en matière de recherche. Il permettra de cerner et de mettre en relief les types de problèmes, tant théoriques qu'empiriques, qui surviennent lorsque s'affrontent divers droits relatifs à l'eau - dans le cas présent, l'eau d'irrigation et l'eau potable.

Le projet débouchera sur un ensemble de recommandations pertinentes en matière de politiques. L'équipe de recherche publiera ses constatations dans une revue à comité de lecture.

Projet nᵒ

107417

État du projet

Actif

Date de début

Friday, March 8, 2013

Date butoir

Tuesday, April 15, 2014

Durée

8 mois

Agent(e) responsable du CRDI

BHATIA-PANTHAKI, SEEMA

Financement total

CAD$ 7,600

Pays

Inde

Chargé(e) de projet

Prof. Philippe Cullet

Institution

(Chief, Administrative Services) for and on behalf of Centre for Policy Research Registered Society

Site internet

http://www.cprindia.org